Autre usage pour le hangar des drones

Six emplacements sont actuellement loués dans le hangar... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Six emplacements sont actuellement loués dans le hangar du CED.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Même si le Centre d'excellence des drones (CED) a perdu son dernier aéronef sans pilote il y a près d'un an, le vaste hangar est loin d'être vide. Le bâtiment, construit pour le développement de cette filière, abrite plusieurs avions. Avec le ralentissement dans le secteur des drones, l'Aéroport d'Alma a décidé d'ouvrir ce hangar à l'aviation traditionnelle, ce qui permet de rentabiliser les lieux.

Nicol Minier, directeur général de l'Aéroport d'Alma.... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens) - image 3.0

Agrandir

Nicol Minier, directeur général de l'Aéroport d'Alma.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Au printemps dernier, rappelons-le, le drone bimoteur appartenant à l'entreprise israélienne Aeronautics a quitté Alma pour le Moyen-Orient. Cet appareil, qui se trouvait au CED depuis quelques années, devait subir des modifications et a donc été rapatrié à la maison mère. Mais aucune entente n'a été conclue entre le CED et la compagnie pour qu'il revienne à Alma.

«Il y a encore des drones au CED, mais on parle de petits drones. Le hangar était donc vide. Mais on a ouvert l'endroit à l'aviation. On veut rentabiliser les investissements et pour l'instant ça fonctionne bien», précise Nicol Minier, directeur général de l'aéroport.

Au moment d'écrire ces lignes, le hangar compte six appareils. Il ne reste qu'un espace pour un avion.

Mais cette nouvelle utilisation du hangar est temporaire, insiste M. Minier, rappelant l'important potentiel de l'industrie du drone. Une industrie qui en est à ses balbutiements.

«L'endroit va retourner aux drones, ça, c'est certain. On a d'ailleurs eu de bonnes nouvelles au niveau fédéral (le gouvernement travaille à l'élaboration des règles entourant l'utilisation des drones). On est déjà bien positionné, donc on s'attend à un boum», image M. Minier, ajoutant que le CED détient toujours le titre de leader en la matière au pays.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer