De bonnes raisons de s'impliquer au Relais pour la vie

Serge Côté, président, Guy Simard, porte-parole des survivants,... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Serge Côté, président, Guy Simard, porte-parole des survivants, Michel Caron, directeur général de la Caisse Desjardins d'Alma, et le Dr Hervé Simard, président d'honneur, invitent la population à se montrer généreuse pour la 11e édition du Relais pour la vie d'Alma.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Toutes les raisons sont bonnes pour s'impliquer dans le Relais pour la vie d'Alma, qui se tiendra le 3 juin prochain sur les Plaines vertes. Mais celles du président, Serge Côté, du porte-parole des survivants, Guy Simard, et du président d'honneur, Dr Hervé Simard, sont évidentes.

Celui qui a oeuvré pendant 35 ans en hémato-oncologie à l'hôpital d'Alma doit maintenant accompagner sa femme dans la maladie. Dr Simard, qui a pris sa retraite le 16 décembre dernier, consacre tout son temps à sa conjointe atteinte d'un cancer. Une épreuve difficile pour le médecin qui a traité des milliers de cancéreux au cours de sa carrière.

«J'étais un soignant et je suis maintenant un aidant naturel. J'ai vu les deux côtés de la médaille. Et je vois qu'être aidant, c'est plus difficile que d'être soignant. Ça exige toute sorte de qualités. Ça prend beaucoup d'humilité et surtout de la générosité», a confié avec émotion Dr Simard, dans une entrevue accordée mardi, en marge de la conférence de presse annonçant la 11e édition du Relais pour la vie d'Alma.

La voix des survivants

L'ancien directeur général de la Ville d'Alma, Guy Simard, a quant à lui accepté de porter la voix des survivants pour l'édition 2016. Ancien patient du Dr Simard, il souffre d'un cancer de la moelle osseuse depuis 2008. «Si je suis ici, c'est grâce à toi. Sinon, je serais peut-être ailleurs», a lancé Guy Simard, s'adressant au Dr Simard. 

L'ancien directeur général n'a pu cacher ses larmes en racontant les dernières années marquées par la maladie. Après avoir remercié ses proches et le personnel médical, il a insisté sur l'importance de la recherche sur le taux de survie des gens atteints. Il en est d'ailleurs la preuve vivante, car il a dépassé le taux de survie moyen pour son type de cancer.

«En 2014, j'ai eu un nouvel épisode de hausse des immunoglobulines et du pic monoclonal. Mon cinq ans était derrière moi et on m'a dirigé vers de nouveaux médicaments, fruits de récentes recherches qui ciblent le système immunitaire. Ça fait deux ans que je prends ces pilules et je me porte très bien. Vélo, ski de fond, deux voyages par année. Mes seuls regrets, le jogging et mes trois pouces de grandeur de perdus», a raconté M. Simard, dans son discours entremêlé de pleurs et de rires. 

Pour le président du comité organisateur, Serge Côté, l'implication a rapidement pris un nouveau sens avec la maladie de sa petite-fille, détectée il y a moins d'un an.

«Un mois après avoir accepté la présidence du comité, on annonçait une leucémie à ma petite-fille de 3 ans. Maélie, sa famille et même toute la communauté almatoise qui nous accompagne commençaient alors un combat qui sera mené sans relâche jusqu'à sa guérison», a exprimé M. Côté, visiblement ému.

«Si ce diagnostic était tombé il y a 20 ans, le pronostic n'aurait pas été le même. Avec la recherche et les avancées technologiques, les espoirs de guérison pour cette maladie sont maintenant de 85%», a-t-il ajouté, insistant sur l'importance de la recherche.

Le taux de survie pour tout type de cancer frôle les 60%. La Société canadienne du cancer vise à atteindre les 80% d'ici 2030. 

L'an dernier, le Relais pour la vie d'Alma a récolté près de 330 000$, dont une bonne partie est versée à la recherche. Plus de 1225 personnes ont participé à cette marche qui se déroule en pleine nuit. Pour l'édition 2016, les gens sont une fois de plus invités à former une équipe, à devenir commanditaires, à acheter des luminaires ou même à devenir bénévoles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer