Gaudreaut exige la fin du «démantèlement des CPE»

Le député de Jonquière Sylvain Gaudreault... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Le député de Jonquière Sylvain Gaudreault

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le député provincial de Jonquière, Sylvain Gaudreault, exhorte le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, de renoncer aux coupes budgétaires dans le réseau des Centres de la petite enfance (CPE).

Au cours de la journée de lundi, M. Gaudreault a fait savoir sa position face à cette décision du gouvernement libéral. « Nous demandons au premier ministre de cesser le démantèlement des CPE. Ce réseau est une grande réussite québécoise dont nous pouvons être fiers. Les CPE assurent à nos enfants un meilleur départ ainsi que l'égalité des chances et ils ont permis à des milliers de femmes d'intégrer le marché du travail », a-t-il commenté dans un communiqué de presse.

« Ce réseau est constitué de travailleuses compétentes et dévouées qui offrent des services éducatifs de qualité à nos enfants. Le gouvernement libéral doit cesser de nuire aux familles et de mettre à mal le réseau des CPE », a ajouté le député de Jonquière, précisant qu'il sera derrière les artisans de cette fierté québécoise.

Le député Gaudreault soutient aussi Québec a imposé une augmentation des tarifs de service de garde, alors que le premier ministre Couillard s'était engagé à limiter la hausse des tarifs à l'inflation.

« Non seulement ceux-ci augmentent, dans certains cas jusqu'à 174 pour cent, mais en plus les coupes touchent directement les services. Payer plus cher pour moins de services. Le gouvernement doit reculer et annuler les coupes de 120 millions de dollars aux CPE », conclut Sylvain Gaudreault.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer