Certification FSC: la crise s'enlise

«Best Buy» et «3 M» se sont engagés... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

«Best Buy» et «3 M» se sont engagés à acheter du papier estampillé FSC suite aux actions de Greenpeace et de ForestEthics.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La crise de la certification FSC au Québec s'enlise encore un peu plus. Le Conseil de l'industrie forestière du Québec (CIFQ) juge que la dernière prise de position du directeur général de l'organisme international est loin de traduire fidèlement la nature des discussions tenues lors du passage de Kim Carstensen au Québec.

Le président-directeur général du CIFQ, André Tremblay, s'est dit étonné de la prise de position qui laisse clairement planer la possibilité que la papetière québécoise Résolu soit tout simplement expulsée du membership de FSC International. Tout indique que depuis la publication de ce communiqué par FSC, jeudi, les industriels forestiers québécois se serrent les coudes pour contrer les menaces de FSC et surtout rappeler que la gestion de la forêt québécoise relève exclusivement du gouvernement du Québec et non d'une organisation qui n'a aucune imputabilité face à la population.

«Le processus de médiation proposé en décembre dernier par FSC International ne se résumait qu'à une seule entreprise et à une seule région du Québec, ce qui ne peut être viable. Aussi, le CIFQ a rencontré, le 27 janvier dernier, M. Kim Carstensen, directeur général de FSC International, en présence du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, M. Laurent Lessard, à titre d'observateur», a indiqué André Tremblay.

«Nous lui avons proposé, en lieu et place de la médiation, la mise sur pied d'un groupe de travail qui regrouperait l'ensemble des entreprises forestières, incluant Résolu, pour trouver des solutions viables et équitables à ces éléments de la certification. J'ai été heureux de constater l'accueil positif réservé à cette proposition d'une vaste consultation incluant l'industrie et l'ensemble des partenaires», a déclaré André Tremblay.

Le bonheur n'aura finalement pas été long et le communiqué publié par FSC a assombri le paysage. Le président du CIFQ constate qu'avant même la tenue de la consultation proposée, FSC International annonce qu'une décision sera prise contre la papetière Résolu lors de son prochain conseil d'administration. Le CIFQ ne peut tolérer qu'une telle démarche soit mise de l'avant contre l'un de ses membres alors que les problèmes qui découlent de l'application de l'actuelle norme boréale relèvent d'une responsabilité d'État et non d'une seule entreprise forestière.

«Malheureusement, il reste une partie du chemin à faire. Aujourd'hui, à peine une semaine après notre rencontre et sans que la consultation discutée ne soit entreprise, FSC prend position à l'endroit de Produits forestiers Résolu sur des enjeux qui, il faut le répéter, vont au-delà de ses responsabilités et qui ont également été soulevés par plusieurs autres entreprises. Comment FSC peut-elle raisonnablement remettre en cause la volonté et l'engagement de Résolu» plaide le président du CIFQ.

Dans un tel contexte, le CIFQ invite FSC International à reconsidérer sa décision à l'endroit de Résolu. Le CIFQ ne croit pas au succès d'une démarche qui va exclure un joueur important de l'industrie québécoise et considère au contraire la nécessité que ce joueur soit considéré dans toute la discussion sur la norme.

Dans les faits, FSC International menace de prendre des mesures importantes contre le membre Résolu pour les déclarations et autres gestes posés par la papetière depuis qu'elle doit composer avec la suspension de ses certificats sur des millions d'hectares de forêt. FSC International n'a toutefois engagé aucune mesure contre Greenpeace, un membre de la chambre internationale de l'organisme qui finance et réalise une grande campagne internationale contre Résolu et les produits provenant des usines canadiennes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer