Entente avec la Sécurité publique

Le CAVAC au quartier général

Nathalie Lamy, directrice générale du CAVAC Saguenay-Lac-Saint-Jean, Marc... ((Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque))

Agrandir

Nathalie Lamy, directrice générale du CAVAC Saguenay-Lac-Saint-Jean, Marc Sénéchal, capitaine à l'administration policière à la SPS et Carl Dufour, conseiller et président de la Commission de la sécurité publique de Saguenay, ont confirmé, mercredi, la mise en place d'une ressource du CAVAC au quartier général de la SPS.

(Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Les victimes d'actes criminels seront encadrées plus rapidement. La Sécurité publique de Saguenay (SPS) et le Centre d'aide aux victimes d'actes criminels (CAVAC) ont signé une entente de partenariat, mercredi, afin de faciliter l'accès aux victimes et d'accélérer l'intervention auprès d'elles.

À compter du 8 février, une agente d'intervention du CAVAC oeuvrera directement au quartier général de la Sécurité publique de Saguenay. Tel qu'annoncé dans les pages du Progrès-Dimanche du 24 janvier dernier, la SPS fournit les installations et l'espace de travail. Une subvention du ministère de la Justice permet d'assumer le salaire de la nouvelle ressource.

Celle-ci aura accès aux dossiers des agents, ce qui lui permettra d'identifier immédiatement toute victime d'acte criminel et d'entrer en contact avec elle.

Délais réduits

Les délais d'intervention seront ainsi grandement réduits. Auparavant, des semaines, voire des mois pouvaient s'écouler avant qu'une victime entre en contact avec le CAVAC.

«Dorénavant, on n'attend pas que la victime prenne la décision elle-même de joindre le CAVAC. On va vers la victime», explique Marc Sénéchal, capitaine à l'administration policière à la SPS.

«Parfois, on rencontrait la victime seulement lorsqu'on l'accompagnait en cour. Il fallait attendre qu'elle-même nous contacte», confirme Nathalie Lamy, directrice générale du CAVAC Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Le protocole d'entente existe déjà dans différentes villes de la province, notamment avec la Sûreté du Québec. Une ressource est d'ailleurs en place au poste d'Alma depuis l'été dernier.

«L'entente est basée sur le protocole qui existait à la SQ et adaptée à notre réalité sur le territoire de Saguenay. Grâce à l'entente avec le ministère de la Justice, tout le côté légal d'accès aux dossiers est déjà réglé», signale le capitaine à l'administration policière à la SPS.

L'intervenante du CAVAC postée au quartier général de la SPS procédera à une évaluation de la sécurité de la victime avant d'entrer en contact avec elle. Son intervention vise à soutenir la victime, intervenir au niveau post-traumatique, l'informer sur ses droits et recours, lui expliquer le processus judiciaire et la référer vers des ressources en cas de besoin.

«Intervenir très tôt après la commission d'un acte criminel contribue à diminuer l'impact et les conséquences que le crime peut avoir sur une personne. L'intervenant aide la personne à retrouver un équilibre après l'acte criminel», explique Nathalie Lamy.

5000 dossiers

Chaque année, plus ou moins 5000 dossiers sont ouverts par les policiers de Saguenay. Du nombre, environ 1600 concernent des crimes contre la personne qui peuvent toucher plusieurs victimes et témoins.

Les victimes de crimes contre la personne et contre les biens auront droit au service. «Lorsqu'on parle de biens, on peut penser notamment aux victimes de la vague d'incendies criminels qu'a connue la ville en 2015. Des gens ont de la difficulté à dormir par la suite, ils sont inquiets», témoigne Nathalie Lamy.

Cette dernière, qui collabore avec les policiers de Saguenay depuis des années, est heureuse de la mise en commun de l'expertise des deux organisations.

«L'entente est l'aboutissement de cette confiance qui se construit avec les policiers depuis plus de 27 ans, affirme-t-elle. Je suis heureuse pour les victimes de la région qui pourront compter sur une aide dès les premières heures.»

amgravel@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer