Sensibilisation à la sécurité en transport scolaire

Même si aucun accident mortel n'a été répertorié en lien avec des autobus... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Même si aucun accident mortel n'a été répertorié en lien avec des autobus scolaires depuis 2006 au Québec, la situation peut toujours s'améliorer. C'est pour cette raison que les 12 prochains jours serviront de période intensive de sensibilisation.

La 28e campagne annuelle de sensibilisation en transport scolaire, initiée par la Fédération des transporteurs en autobus sous l'appellation «M'as-tu vu?», a pris son envol lundi dans huit régions du Québec. Le Saguenay-Lac-Saint-Jean n'a pas fait exception. Cent vingt jeunes se sont réunis à l'ancienne église Saint-Luc de Chicoutimi-Nord et ont traversé le pont de Sainte-Anne en direction du hangar du Vieux-port de Chicoutimi. Les élèves, des écoles Notre-Dame de l'Assomption de Jonquière et Vanier de Chicoutimi, ont marché afin de sensibiliser les usagers de la route à demeurer prudents en présence d'autobus scolaires.

Chaque participant a également reçu une tuque à l'effigie de la campagne annuelle. Différentes activités sont prévues jusqu'au 12 février.

« Si on a de bonnes statistiques, c'est parce qu'on poursuit notre travail constant de prévention et il ne faut pas s'arrêter là, a commenté le copropriétaire d'Interbus, Michel Tremblay, activement impliqué dans le mouvement de sensibilisation dans la région.»

«Le transport scolaire est le transport routier le plus sécuritaire au Québec, ajoute M. Tremblay, et si on réussit à avoir de beaux résultats, c'est grâce à des campagnes de sensibilisation comme celles-là. C'est important de sensibiliser sans cesse la population. »

Encore trop d'incidents

Même si les statistiques sont encourageantes, insiste M. Tremblay, le nombre d'incidents demeure malgré tout trop fréquent.

« En 2014, il y a eu 83 blessés sur la route impliquant des autobus. Pour nous, c'est 83 de trop, a-t-il mis en contexte. On fait une campagne en début d'année scolaire, mais en février, on sent un certain relâchement et la routine s'installe. C'est pourquoi on revient à la charge. »

Au Québec, 10 000 autobus transportent 500 000 écoliers dans les établissements scolaires chaque jour.

« Notre bilan est bon, mais chaque jour, des usagers de la route ne respectent pas les clignotants des autobus et on ne veut pas voir ça, a ajouté Michel Tremblay. On transporte l'avenir et on ne lésine pas sur les efforts de sensibilisation. »

Mardi, un barrage routier est organisé à Jonquière. Les policiers de la Sécurité publique remettront des brochures d'information aux automobilistes pour leur faire comprendre l'importance de respecter les acteurs du transport scolaire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer