Enfin la téléphonie cellulaire à Girardville

Le député Serge Simard a appuyé sur l'interrupteur... (Photo courtoisie)

Agrandir

Le député Serge Simard a appuyé sur l'interrupteur permettant de distribuer le signal cellulaire à Girardville sous l'oeil du maire de Michel Perreault.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

« Aujourd'hui, c'est comme si c'était Noël! Ça fait plus de dix ans qu'on attend d'avoir la téléphonie cellulaire à Girardville. »

Le maire de la localité, Michel Perreault, était bien heureux pour sa population et pour les entreprises qu'elles puissent enfin, depuis lundi matin, converser à l'aide d'un téléphone cellulaire. « C'était devenu un frein pour nos entreprises. Nous avions des entrepreneurs qui perdaient des contrats parce qu'ils n'étaient pas joignables sur le cellulaire. On s'est battus et enfin ça se concrétise. Par contre, il y a encore du chemin à faire, il y a des municipalités sur notre territoire où la couverture cellulaire est déficiente », a-t-il soulevé.

En effet, dans la MRC de Maria-Chapdelaine, on note des problématiques à Saint-Thomas-Didyme, Notre-Dame-de-Lorette, Saint-Eugène-d'Argentenay et Saint-Stanislas. Récemment, la mairesse de Lac-Bouchette a de nouveau déploré le fait que sa municipalité ne soit toujours pas desservie.

D'ailleurs, l'Agence interrégionale de développement des technologies de l'information et des communications (AIDE-TIC) veut déployer un réseau de 15 tours à travers la région pour desservir les secteurs qui ne le sont toujours pas. Il s'agit d'un projet de 6 millions $.

Gouvernement

Le député de Dubuc, Serge Simard, assure que son gouvernement est prêt à investir l'argent nécessaire pour que les municipalités ne soient plus isolées au niveau de la téléphonie cellulaire. « Une table sur le numérique a été formée lors du Sommet économique. C'est notre volonté de financer une partie des coûts. Par contre, il faudra que le fédéral investisse également. Il n'y avait plus de programme disponible du temps des conservateurs, mais nous pensons que le nouveau programme d'infrastructures des libéraux va permettre les investissements pour doter toutes les localités du Québec d'une téléphonie cellulaire fonctionnelle et efficace », a-t-il indiqué.

Serge Simard va discuter avec le député de Chicoutimi-Le-Fjord, Denis Lemieux, de l'importance de financer le déploiement du réseau cellulaire partout sur le territoire du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

AIDE-TIC a participé financièrement, tout comme le gouvernement du Québec, Girardville et la MRC de Maria-Chapdelaine pour concrétiser ce projet évalué à plus de 300 000 $. Bell mobilité est partenaire dans l'aventure. La compagnie a investi environ le même montant pour les équipements installés sur la tour.

C'est le député Serge Simard qui a appuyé sur l'interrupteur permettant de distribuer le signal cellulaire dans la municipalité. « Il va y avoir encore quelques ajustements au cours des prochains jours avant que le signal soit constant partout », a précisé le maire de Girardville.

Le signal cellulaire devrait être disponible sur un rayon d'environ 20 kilomètres. « Entre autres, la scierie de Résolu, qui est à 16 kilomètres du village, dispose maintenant du service cellulaire. De l'autre côté, on a le signal jusqu'à la jonction de la route 169 », indique Michel Perreault.

Récupération politique

Le Parti québécois critique la récupération politique de l'annonce de la mise en service de la tour cellulaire à Girardville.

Le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, rappelle qu'il avait lui-même annoncé l'octroi des fonds pour ce projet, en compagnie de l'ex-député Denis Trottier, alors qu'il était ministre des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire en juillet 2013.

« C'était bien avant la tenue du Sommet économique régional de juin 2015. Le gouvernement du Québec a du culot de récupérer la mise en service des tours cellulaires de Girardville en faisant un lien avec le Sommet économique. On sait que le bilan de ce sommet se fait attendre, mais le gouvernement devrait se garder une petite gêne en évitant la récupération politique d'investissements qui n'ont rien à voir avec son Sommet économique » a-t-il critiqué.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer