Pimp ma cabane: beaucoup de volontaires

La designer Jennifer Brassard aura du pain sur... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay)

Agrandir

La designer Jennifer Brassard aura du pain sur la planche.

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Pour avoir plus de rangements. Pour gagner en fonctionnalité. Parce que des travaux sont nécessaires en raison d'une infiltration d'eau... Les raisons de confier sa cabane à pêche à une équipe de production prête à la «pimper» sont aussi nombreuses que le nombre de volontaires qui se sont présentés devant la caméra de l'équipe de production des Films de La Baie samedi.

Faire rénover gratuitement sa cabane à pêche. La proposition de Philippe Belley et son équipe a suscité l'intérêt de bien des propriétaires de cabanes à pêche du secteur de l'Anse-à-Benjamin.

Une vingtaine de personnes ont défilé devant la caméra afin de tenter de devenir le sujet de l'épisode démo de Pimp ma cabane. Un engouement qui place l'équipe de production devant un beau problème: sélectionner une seule d'entre elles.

«Ça dépasse toutes mes attentes. Les gens sont prêts à nous prêter leur cabane. Ils nous font confiance. C'est un beau projet qui fait rêver», affirme le réalisateur Yohann Gasse.

Les auditions se tenaient en journée samedi, au Pavillon des croisières de La Baie, tout près du site de pêche blanche.

Les candidats préalablement inscrits devaient alors expliquer à la caméra pourquoi leur cabane est idéale pour le projet.

Marielle Lapointe s'est présentée en audition dans le... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay) - image 2.0

Agrandir

Marielle Lapointe s'est présentée en audition dans le but de devenir la personne dont la cabane sera rénovée par l'équipe de Pimp ma cabane.

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Philippe Belley, producteur, Yohann Gasse, réalisateur, et Simon... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay) - image 2.1

Agrandir

Philippe Belley, producteur, Yohann Gasse, réalisateur, et Simon Lafrance, concepteur, choisiront lundi la cabane qui sera rénovée.

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

«On recherche autant la cabane idéale que l'histoire», explique le producteur Philippe Belley. «Le choix ne sera pas évident. Les gens ont souvent des arguments pratiques. Personne n'a demandé des changements extrêmes», souligne celui qui vise la création d'une série d'émissions destinées à la télévision ou à Internet. «L'idée est beaucoup trop farfelue pour être présentée uniquement sur papier. Le démo que nous allons tourner va servir à présenter le projet dans le but de faire une série l'an prochain. Je pense à quatre ou six épisodes, à la télévision surtout, mais peut-être aussi sur Internet.»

Yohann Gasse amorce le projet avec un sentiment de liberté. «C'est un démo, donc on a beaucoup de latitude», affirme celui qui compte également donner un aspect fiction au projet. «L'objectif est de ''pimper'' une cabane et de vendre un certain univers.»

Une parodie

L'idée est née d'une volonté de parodier les émissions américaines de rénovation de maison, de garage et même de voiture, en adaptant le concept à la pêche sur glace.

«Nous avons pris un concept très américain pour l'adapter à une réalité très régionale. L'objectif, c'est aussi de voir qu'il y a autant d'histoires que de cabanes. Le but n'est pas de faire une cabane standard, mais de répondre aux besoins», explique Simon Lafrance, concepteur du projet.

L'équipe se réunira lundi afin d'arrêter son choix sur une cabane et son propriétaire. Une décision qui s'annonce difficile à prendre.

La rénovation de la cabane sera effectuée sur les glaces,les 13 et 14 février prochain, ce qui laisse peu de temps de préparation à l'équipe.

«S'il y a une place dans le monde où on peut ''pimper'' une cabane, c'est ici. Ça me sort de ma zone de confort. Il n'y a que deux semaines entre les auditions et la réalisation des travaux, ce qui est déjà un défi en soi. En plus, il faut être capable de répondre aux besoins de la personne», affirme Jennifer Brassard. La designer est inspirée par le défi et la beauté du site. «C'est une occasion incroyable de faire quelque chose de différent», souligne celle qui sera accompagnée d'une équipe formée de designers, de techniciennes en architecture et d'un entrepreneur général.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer