Enquête ouverte, puis fermée, au Zoo de Falardeau

Le propriétaire du Zoo de Falardeau Daniel Gagnon... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Le propriétaire du Zoo de Falardeau Daniel Gagnon

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Service de protection de la faune a ouvert une enquête au Zoo de Falardeau après avoir reçu des signalements au sujet du traitement de deux lionceaux blancs. Le dossier a cependant été rapidement fermé, affirment les propriétaires, les lionceaux étant traités pour une dermatite.

Les lionceaux blancs hébergés par le Zoo de... (Photo tirée de Facebook) - image 1.0

Agrandir

Les lionceaux blancs hébergés par le Zoo de Falardeau souffrent d'une dermatite, qui causent les lésions cutanées.

Photo tirée de Facebook

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) a reçu plusieurs signalements au sujet de l'état de santé des lionceaux.

Les lionceaux, Blanche et Neige, présentent des lésions cutanées, des rougeurs et n'ont plus de fourrure sur certaines parties de leur corps. Les auteurs de la page Facebook «Mobilisation contre le Zoo de Falardeau» avaient lancé un appel à la mobilisation, mercredi, jugeant que leur état était causé par leur manipulation «à outrance sans mesure d'hygiène». La population était invitée à écrire au MFFP.

En entrevue vendredi après-midi, le porte-parole du MFFP, Jacques Nadeau, a confirmé qu'une enquête avait été ouverte, en précisant qu'il s'agissait d'une mesure standard.

«Quand le Service de protection de la faune reçoit des signalements, comme pour n'importe quel signalement, il vérifie et il les traite. Alors on a ouvert une enquête et on examine quels soins sont prodigués aux lionceaux», a-t-il expliqué.

La publication du groupe, qui a quelque 350 mentions «J'aime», a été partagée plus de 400 fois depuis mercredi. Les propriétaires du Zoo de Falardeau ont réagi sur la page Facebook de leur entreprise vendredi en matinée. Ils expliquent que les deux lionceaux blancs souffrent de dermatite, un problème de peau qui serait fréquent chez les lions blancs. Les lionceaux sont suivis par la vétérinaire du zoo.

Vers 15h, une mise à jour a été publiée pour confirmer que le zoo avait reçu la visite du MFFP à la suite des signalements reçus. Ils affirment que le dossier a été fermé. «Ils ont pris la décision de fermer le dossier puisqu'ils ont constaté que les lionceaux sont entre de bonnes mains et en bonne voie vers la guérison!», peut-on lire.

Les propriétaires n'ont pas rendu l'appel du Quotidien logé en fin d'après-midi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer