Exclusif

Projet de 100 M$ à Chambord

Un projet de transformation de bio carbone actif... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Un projet de transformation de bio carbone actif évalué à 100M$ pourrait voir le jour à Chambord. Près de 180 emplois seraient créés.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Un projet d'usine de transformation de biocarbone actif évalué à 100 M$ pourrait voir le jour à Chambord, à condition d'obtenir un volume de bois 400 000 mètres cubes. Près de 180 emplois seraient créés.

Des promoteurs originaires de la région et appuyés par une compagnie privée américaine du nom de Biomoss carbone veulent s'implanter à Chambord dans les anciennes installations de Panneaux Chambord de Louisiana-Pacific.

Le projet est sérieux, car les promoteurs auraient obtenu 100% du financement au privé.

Il s'agit du fameux projet nommé BCI-CITVA retenu par le ministère des Forêts pour utiliser les volumes bois qui appartenaient à Louisiana-Pacific.

Trois autres projets ont aussi été sélectionnés. Ceux d'Elkem Metal, de Valibois et de la Scierie Dion et fils.

Pas assez de bois

Par contre, la compagnie a besoin de plus de bois que les 180 000 mètres cubes accordés pour concrétiser son projet. Elle a besoin d'au moins 400 000m3 de feuillu pour que le projet soit rentable.

Il s'agirait du noeud du problème selon nos sources. Le ministre Lessard se ferait tirer l'oreille à consentir les volumes de bois qui manquent. Sans une garantie à long terme des approvisionnements, le projet ne se réalisera pas. C'est la condition nécessaire pour convaincre les partenaires financiers à injecter 100 M$.

La principale activité de cette usine serait de fabriquer du biocarbone actif pour utilisation dans la filtration de l'eau. L'entreprise veut écouler ce produit aux États-Unis. Le marché potentiel serait de cinq milliards de dollars, selon nos sources.

Le charbon actif permet de capter certaines particules par adsorption. Avec ce procédé, les organismes vivants en présence dans l'eau se fixent aux grains de charbon. Ce procédé aide à éliminer la couleur, le goût, l'odeur et les autres problèmes liés à la matière organique.

En plus de produire ce biocarbone, l'usine deviendrait un complexe intégré de transformation du feuillu. Des activités de déroulage de bois pour fabriquer des panneaux massifs seraient réalisées, ainsi que du sciage conventionnel. «Il s'agit d'un très beau concept de valorisation de filière du tremble dans la région», a confié une source.

C'est pour cette raison que la municipalité de Chambord tient tant à acheter la bâtisse de Louisiana-Pacific.

L'usine s'y installerait. Sinon, la compagnie devrait construire une usine, ce qui augmenterait les coûts et retarderait le projet.

Projet aussi à La Baie

Les mêmes promoteurs auraient un projet de biocarbone fabriqué à partir de tourbes, selon ce qu'a appris Le Quotidien.

Les promoteurs auraient présenté le projet aux instances de Promotion Saguenay.

La préfète Hudon confirme

Ghislaine Hudon confirme que les élus de la... (Archives Le Quotidien) - image 3.0

Agrandir

Ghislaine Hudon confirme que les élus de la MRC Doamine-du-Roy ont rencontré les promoteurs hier soir.

Archives Le Quotidien

La préfète de la MRC du Domaine-du-Roy, Ghislaine Hudon, confirme qu'un projet d'envergure pourrait voir le jour à Chambord.

«On ne peut pas, de nos jours, laisser passer une opportunité comme celle-là. Les promoteurs nous ont présenté leur projet hier soir et les élus sont unanimes pour dire qu'il serait porteur pour notre territoire», a-t-elle indiqué.

Elle a qualifié les promoteurs de très sérieux et leur projet tenait la route. Il s'agit effectivement d'un projet de complexe intégré qui regrouperait du déroulage, du sciage et la fabrication de biocarbone actif.

«Ils nous ont mentionné qu'ils avaient une problématique concernant le bois. Ils vont faire des approches auprès des producteurs privés et aimeraient en avoir plus du gouvernement. Nous allons prendre des décisions concernant des appuis à leur donner lors de notre séance publique de février», a-t-elle mentionné.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer