Résidence à Roberval: un comité est formé

Un comité de travail est créé pour trouver... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Un comité de travail est créé pour trouver une autre vocation à cette résidence.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Un comité de travail est créé pour assurer le maintien des services ou trouver une nouvelle vocation à la résidence de réadaptation de Roberval pour personnes lourdement handicapées.

Mardi, la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) et la direction du CIUSSS en sont venues à cette décision. «Pour le moment, on ne parle plus de fermeture. On a conclu une entente pour créer un comité de travail qui vise à maintenir des services à Roberval», a mentionné le vice-président régional Gaston Langevin.

Comme il semble y avoir un manque de clientèle pour les services qui sont offerts dans cette résidence, d'autres types de soins pourraient y être offerts pour rentabiliser son utilisation. Actuellement, trois des six places sont occupées et les personnes présentes pourraient recevoir des services mieux adaptés à un autre endroit.

Transfert des résidants

«Il faut être clair, ces personnes seront transférées de toute manière même s'il y a la création d'un comité de travail. Il faut s'assurer de leur livrer des services qui conviennent à leur condition», a pour sa part nuancé le porte-parole du CIUSSS, Jean-François Saint-Gelais.

Il confirme qu'une autre utilisation pourrait être trouvée pour ce bâtiment afin de tenter de maintenir des emplois et offrir des services nécessaires dans le secteur. Par contre, il n'est pas dans les plans de maintenir cette «ressource résidentielle à assistance continue» pour des cas lourds de déficience physique et intellectuelle.

«Nous, on va regarder ce que nous pouvons faire du point de vue syndical pour optimiser la ressource et maximiser les budgets. Nous avons une grande ouverture pour garder des emplois dans le milieu de Roberval. Nous allons apporter les changements qui peuvent se faire syndicalement pour favoriser la cohabitation de services différents», a-t-il mentionné.

Une vingtaine de personnes travaillent à cette «ressource résidentielle à assistance continue».

Le maire de Roberval se réjouit de la création de ce comité de travail. Il entend maintenir la pression afin de conserver les services et les emplois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer