Une mission remplie avec succès

Les militaires de Bagotville, déployés au Liban et... (Photo Le Progrès-Dimanche, Laura Lévesque)

Agrandir

Les militaires de Bagotville, déployés au Liban et en Jordanie, ont prouvé l'efficacité de la 2e Escadre expéditionnaire aérienne de Bagotville, estime le lieutenant-colonel Dan Coutts, commandant du 2e Escadron de soutien expéditionnaire aérien

Photo Le Progrès-Dimanche, Laura Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Les cinq militaires de la 2e Escadre expéditionnaire aérienne de Bagotville reviennent de leur mission au Liban et en Jordanie avec le sentiment du devoir accompli. Déployés en novembre dernier pour préparer le terrain en vue du transport aérien de réfugiés, ils ont prouvé l'efficacité de cette division créée il y a quelques années, rappelle le commandant du 2e Escadron de soutien expéditionnaire aérien, le lieutenant-colonel Dan Coutts, quelques jours après son retour.

«Il y a eu beaucoup de travail dans les dernières années pour que notre organisation soit prête à intervenir à tout moment. Donc d'avoir vu notre capacité à agir rapidement, c'est très satisfaisant. On a finalement pu constater le fruit de nos efforts. Car il faut le préciser, notre raison d'être c'est d'être déployés en tout temps, en urgence. Et dans cette opération, on a réussi avec succès», estime M. Coutts, dans une entrevue où le français et l'anglais s'entremêlaient.

Les cinq militaires de Bagotville faisaient partie des premiers à se rendre dans ces pays voisins de la Syrie. Ils devaient s'assurer que les lieux soient opérationnels avant le rapatriement de réfugiés par voie aérienne au Canada.

«D'autres militaires se chargeaient de la sélection des réfugiés. On était également en soutien. Lorsqu'il y a eu un bassin assez important de gens sélectionnés, on a pu faire un premier vol le 10 décembre. Notre travail était en lien avec ce transport. Il y a eu un deuxième vol militaire et ensuite, ce sont des vols commerciaux qui ont effectué le transport. C'était beaucoup de travail pour tout le monde, mais c'était aussi exigeant pour les réfugiés. C'était une longue journée de transport, passant par deux pays et plusieurs heures d'attente. Mais ils semblaient toujours heureux de venir au pays», raconte le commandant de cet escadron qui est la plus importante unité de la 2e Escadre de Bagotville.

C'était la première fois que M. Coutts participait à une mission humanitaire de cette envergure.

«Professionnellement, l'expérience a été très valorisante. Car cette opération répond à nos valeurs canadiennes. Des valeurs qui sont aussi partagées par les Forces. Je n'ai pas été en contact tous les jours avec les réfugiés, mais ceux que j'ai rencontrés se sont toujours montrés reconnaissants de venir au Canada», exprime le commandant.

La mission des militaires de Bagotville, rappelons-le, s'est inscrite dans le cadre de l'opération Provision, qui vise l'accueil de 25 000 réfugiés d'ici la fin du mois de février. L'armée canadienne réduit progressivement le nombre de militaires dans ces pays. Plusieurs demeurent encore sur place pour poursuivre la sélection des réfugiés en leur faisant notamment passer des examens médicaux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer