Produits forestiers Résolu: entente acceptée à 85%

L'entente de principe a été conclue entre le... (Archives Le Progrès-Dimanche)

Agrandir

L'entente de principe a été conclue entre le syndicat Unifor et Produits forestiers Résolu et s'applique aux travailleurs de Saint-Thomas, Girardville, Mistassini, Péribonka, Saint-Félicien (photo) et La Doré.

Archives Le Progrès-Dimanche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Les travailleurs du secteur forestier de Produits forestiers Résolu ont accepté dans une proportion de 85% l'entente de principe pour le renouvellement de leur convention collective.

Plusieurs assemblées ont eu lieu cette semaine après que l'entente de principe ait été conclue entre le syndicat Unifor et Produits forestiers Résolu. Après ceux de Saint-Thomas, Girardville, Mistassini et Péribonka, les travailleurs de Saint-Félicien et La Doré étaient les derniers à se prononcer samedi. Plus de 400 travailleurs de ces secteurs sont concernés par l'entente qui entre en vigueur directement. Le contrat modèle s'appliquera ensuite aux groupes de Résolu en Abitibi et sur la Côte-Nord avec des spécificités locales sur les clauses non salariales. Le syndicat s'en servira également comme base afin de négocier avec les autres employeurs en forêt. Près de 1500 membres seront couverts par les conventions collectives au terme des négociations.

«C'est une bonne entente que nous avons négociée, et ce, malgré que les conventions collectives de toutes les unités aient des durées différentes. C'est aussi la première fois que nous obtenons pour la forêt des gains identiques à ce qui a été conclu dans les papetières et les scieries», a commenté dans un communiqué Renaud Gagné, directeur adjoint d'Unifor.

La nouvelle convention collective d'une durée de quatre ans permet notamment aux travailleurs d'obtenir des augmentations salariales de 2% par année, un montant forfaitaire à la signature de 1000$ par salarié, des ajustements salariaux pour certains postes de travail, une bonification des avantages sociaux et une protection améliorée des emplois contre la sous-traitance.

Karl Blackburn, porte-parole de PFR, se dit très heureux de l'entente. «L'offre a été acceptée avec un très haut taux ce qui démontre qu'il s'agit d'une très bonne entente intervenue dans l'intérêt des travailleurs, tout en tenant compte de la réalité et du contexte actuel», a-t-il affirmé lors d'un entretien téléphonique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer