Propos haineux contre les musulmans: Rioux coupable

Jean-Michel Rioux, cet homme qui avait publié des messages haineux à l'endroit... (Photo 123RF)

Agrandir

Photo 123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

Jean-Michel Rioux, cet homme qui avait publié des messages haineux à l'endroit des musulmans sur la page Facebook de TVA, a été reconnu coupable d'incitation à la haine, vendredi matin, au Palais de justice de Chicoutimi. Il devra verser 1000$ à l'Association islamique du Saguenay-Lac-Saint-Jean et effectuer 240 heures de travaux communautaires.

Jean-Michel Rioux a été déclaré coupable d'incitation à... (Photo tirée de Facebook) - image 1.0

Agrandir

Jean-Michel Rioux a été déclaré coupable d'incitation à la haine envers les musulmans, vendredi matin au Palais de justice de Chicoutimi

Photo tirée de Facebook

Jean-Michel Rioux, âgé de 32 ans, était de retour devant les tribunaux afin d'entendre la décision du juge. En plus du chef d'accusation d'incitation à la haine, l'homme était également accusé de menaces de causer la mort ou des lésions à un groupe ethnique. La juge Johanne Roy l'a déclaré coupable sur le premier chef, mais Rioux a été acquitté de l'accusation de menaces de mort qui pesait contre lui.

C'est le 26 octobre 2014 que Jean-Michel Rioux avait publié les messages qui lui ont valu deux accusations.

Ces commentaires faisaient suite aux meurtres de deux militaires à Saint-Jean-sur-Richelieu et à Ottawa par des extrémistes. Sur la page Facebook de TVA, des imams déploraient cette situation et Rioux avait profité de l'occasion pour s'exprimer. Ses propos avaient suscité de vives répliques.

«J'ai tu assez hâte qui nous délivre permis de chasse que j'leu câlisse la tête sur mon hood de truck (sic)», était l'un des commentaires de Rioux.

Un autre internaute avait décidé de porter plainte à la police. Finalement, Jean-Michel Rioux avait été rencontré par les agents le 29 octobre. L'homme avait affirmé être tombé par hasard sur la publication de TVA, puisqu'il ne suit pas l'actualité. Il avait également dit avoir copié le commentaire d'un autre internaute et qu'il ne pensait pas ce qu'il disait. «Ces phrases ont été lancées au hasard», avait dit Rioux aux policiers.

Après le procès, qui s'était tenu au printemps dernier, la juge Johanne Roy avait pris la cause en délibéré. Vendredi matin, elle a affirmé que les propos de l'accusé incitaient bel et bien à la haine et qu'ils étaient profondément méprisants. «Le Tribunal ne retient pas les explications de l'accusé», a affirmé la juge, déclarant coupable l'accusé d'incitation à la haine. Toutefois, la Couronne n'a pu prouver hors de tout doute raisonnable que Rioux avait réellement menacé de mort un groupe ethnique.

«Nous sommes assez satisfaits du jugement, puisque l'accusation la plus grave était celle des menaces de mort et il y avait beaucoup d'éléments à prouver du côté de la Couronne», a indiqué l'avocat de Jean-Michel Rioux, Me Julien Boulianne.

La Couronne demandait une peine de 240 heures de travaux communautaires, alors que la défense penchait plutôt pour un don de 1000$. La juge Johanne Roy a finalement opté pour les deux suggestions. Après discussions, la défense a proposé que le don soit offert à l'Association islamique du Saguenay-Lac-Saint-Jean, afin de prouver la bonne foi de l'accusé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer