L'essence trop chère... sauf chez Régis

Régis Laforge démontre encore une fois que la... (Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Régis Laforge démontre encore une fois que la majorité des automobilistes aux Saguenay-Lac-Saint-Jean paye trop cher l'essence. Il la vend 5 cents de moins le litre, soit 94,9 cents.

Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Pendant que le CAA-Québec fixe le prix réaliste de l'essence au Saguenay-Lac-Saint-Jean à 97,8 cents le litre, la majorité des stations la vend à 99,5 cents; sauf Régis Laforge, à L'Ascension, qui a fixé son prix à 94,9 cents.

Depuis samedi, le gaulois de l'essence détaille le litre cinq cents plus bas que la compétition. Un prix qu'il va maintenir tant qu'il pourra se garder une marge de profit de six cents. «Je ne change pas de stratégie. C'est toujours la même. Ceux qui veulent la vendre plus cher n'ont qu'à le faire. Si je le paye moins cher, je vais baisser le prix à nouveau», assure-t-il.

Des rumeurs mentionnaient que Régis Laforge avait décidé de vendre l'essence à 93 cents, jeudi, à sa station-service. «Ce n'est pas le cas. Il y a plein de monde qui écrive n'importe quoi sur Facebook. Pour avoir l'heure juste, suivez la page Supportons Régis», mentionne-t-il.

Sur son site Internet, CAA-Québec mentionne que les automobilistes ne devraient pas payer plus que 97,8 cents le litre dans la région. Pour en arriver à ce total, l'organisme tient compte du prix à la rampe de chargement, qui comprend une marge de raffinage de 12 cents le litre que se donnent les pétrolières, auquel il ajoute un profit raisonnable pour le détaillant. À 99,5 en moyenne, il est trop cher selon le CAA. En effet, selon Anne-Sophie Hamel, la marge de détail dans la région devrait s'élever à 9,5 cents alors qu'elle était de 10,8 cents jeudi.

Même au prix qu'il vend son carburant, Régis Laforge considère qu'il est encore trop cher. «Pouvez-vous m'expliquer pourquoi l'essence coûte autour de 70 cents à Ottawa? Est-ce que c'est pour faire plaisir aux politiciens? Quand monsieur Trudeau ou le premier ministre du Québec vont vraiment s'intéresser à ce qui se passe dans le monde de l'essence?», se questionne-t-il. L'homme se demande aussi à quel endroit va la réduction de quatre cents le litre qui est accordée aux régions éloignées. «On ne voit jamais la couleur de cet argent. Le gaz est toujours plus cher ici qu'à Montréal ou Québec. C'est le client qui se fait flouer. C'est qui qui empoche ?», se demande-t-il.

À Québec, jeudi, le prix de l'essence était à 96,5 cents et à 102,7 cents le litre à Montréal.

Régis Laforge rappelle que l'essence lui coûte 49,2 cents le litre avant l'application des coûts de transports et les différentes taxes.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer