CPE: la mobilisation se poursuit

Dominique Rivard, parent utilisateur, Serge Boily, président du... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Dominique Rivard, parent utilisateur, Serge Boily, président du Regroupement des CPE du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Louis Senécal, président-directeur général de l'AQCPE et Moïra Scheffer Pineault, parent utilisateur

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

L'Association québécoise des CPE poursuit la mobilisation afin de faire reculer le gouvernement concernant les coupes de 120 M$ prévues dans le réseau des services de garde. L'AQCPE a profité de son passage à Jonquière, jeudi, en marge du caucus du Parti québécois, pour unir sa voix à celle des représentants des regroupements de CPE et de parents utilisateurs de la région pour faire valoir la nécessité de préserver un réseau de qualité.

« La mobilisation ne fait que commencer. Nous sommes résolus à ce qu'elle se poursuive tant et aussi longtemps que le gouvernement ne répondra pas à la demande des familles du Québec de placer le développement de la petite enfance et la qualité des services au coeur de leurs priorités. Ce que nous demandons, c'est l'annulation des coupes pour 2016-2017 », a affirmé d'emblée Louis Senécal, président-directeur général de l'AQCPE, association qui représente 70 % des CPE de la province, dont 35 se trouvent dans la région.

Des coupes de 120 M$ ont été annoncées par le gouvernement à compter du 1er avril prochain. Une situation que l'association juge inacceptable.

« C'est un manque de respect. C'est le gouvernement le plus méprisant à l'égard des familles depuis 20 ans. C'est une atteinte aux services directs aux enfants et aux familles. Avec ces coupes, on n'est plus capables de préserver la mission éducative des CPE », estime M. Senécal.

Il rappelle que l'association a quitté la table de discussion avec le gouvernement le 18 décembre dernier.

« Ç'a été le comble quand on a compris que le gouvernement atteignait l'équilibre budgétaire et qu'il s'entêtait à couper. On n'est pas prêt à faire de compromis. Le réseau a largement contribué à atteindre l'équilibre. »

M. Senécal affirme que les effets des compressions se feront sentir directement par les enfants et leurs parents.

« Avec ces compressions, 2000 éducatrices au Québec vont perdre leur emploi. C'est inacceptable. C'est principalement dans les heures des éducatrices, en début et fin de journée, que le ministère souhaite récupérer la majeure partie des sommes. Or, c'est justement lors de ces périodes que parents et éducatrices ont la possibilité d'échanger et ainsi favoriser pleinement le développement des enfants. »

Ses propos ont été appuyés par le témoignage de parents.

« Étant parent sur le conseil d'administration du CPE aux Pays des lutins, je peux vous garantir que tous les efforts nécessaires ont déjà été faits par le passé pour réduire les dépenses sans toucher aux services aux enfants. Mais avec ce que le gouvernement demande, il est inévitable que ce soient nos enfants qui seront touchés. Nos enfants vont payer pour les coupes, alors qu'on paie plus cher pour les services », a témoigné Dominique Rivard, parent utilisateur et membre du CA du CPE au Pays des Lutins.

Les différents intervenants invitent les gens à manifester leur désaccord par lettres, appels et messages aux élus, et à signer la pétition en ligne.

Aucune date n'est arrêtée pour le moment, mais des interruptions de services font partie des actions envisagées.

En attendant, une manifestation est prévue le 7 février prochain.

« Les gens sont attendus dès 10 h, devant le bureau de conté de Philippe Couillard à Saint-Félicien. Nous convions tout le personnel des CPE, parents ainsi que l'ensemble de la population à venir exprimer leur désaccord envers une mesure purement comptable qui n'aura d'autre impact que de compromettre l'avenir d'une génération entière », affirme Serge Boily, président du Regroupement des CPE du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer