PME et réglementation: Saguenay au 41e rang

Saguenay obtient un score total de 39,5/100. Elle... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Saguenay obtient un score total de 39,5/100. Elle arrive au troisième rang des villes de 100 000 habitants et plus, derrière Laval (49/100) et Québec (44,7/100).

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Saguenay se situe au 41e rang sur 100 villes québécoises au chapitre de la lourdeur de la réglementation municipale qu'elle applique aux PME de son territoire. Alma fait meilleure figure avec une 20e place.

Il s'agit là du constat effectué par la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) dans le cadre d'un vaste sondage et d'entrevues réalisés l'été dernier portant sur les éléments réglementaires qui préoccupent le plus les entrepreneurs comme les permis de construction et de rénovation, l'affichage, les stationnements, etc.

Selon les données fournies, une part importante d'entrepreneurs et de propriétaires d'entreprises considèrent la réglementation municipale comme une contrainte, ce qui a incité la FCEI à évaluer les atouts et les faiblesses des 100 plus grandes villes du Québec en fonction d'un indice.

Cet indice inclut des données concernant l'accès et la qualité de l'information transmise aux entrepreneurs ainsi que le cadre réglementaire des villes étudiées.

Saguenay se situe au 41e rang sur 100 villes... (Infographie Le Quotidien) - image 2.0

Agrandir

Infographie Le Quotidien

Dans le cas de Saguenay, une note de 18 sur 30 a été accordée en ce qui a trait à l'accès à l'information transmise, 20 sur 30 pour ce qui est de la qualité de l'information et un faible 3 sur 40 pour ce qui est du cadre réglementaire, pour un cumul de 39,5 sur 100. Elle arrive au troisième rang des villes de 100 000 habitants et plus, derrière Laval (49/100) et Québec (44,7/100).

Aucune des 100 municipalités concernées n'obtient le score parfait de 100. Le plus haut total a été obtenu par Victoriaville avec 68, ce qui indique, selon l'étude, que toutes les villes ont des efforts à déployer pour améliorer l'environnement d'affaires. Westmount affiche la pire performance avec 7,5 sur 100.

Dans les commentaires de l'étude, la FCEI indique que les grandes villes comptent une plus grande population, plus de zones non résidentielles à haute densité ainsi qu'une organisation interne plus complexe. On y observe que ces villes abritent un très grand nombre de PME et que leurs dirigeants ont un devoir de mener par l'exemple en matière d'établissement d'un climat d'affaires favorable aux entrepreneurs locaux.

Quatre villes dans le palmarès

Outre Saguenay, la FCEI classe trois autres villes de la région dans son palmarès. Alma arrive au 20e rang parmi les villes les plus performantes avec un score de 45,75 tandis que Saint-Félicien occupe le 44e rang avec une note de 39. Dolbeau-Mistassini se retrouve au 64e rang avec un score de 34.

Parmi la vingtaine de recommandations formulées dans son document, la FCEI souhaite que des initiatives soient développées pour mesurer le fardeau réglementaire municipal et fixer des cibles de réduction de la réglementation tout en favorisant une réglementation intelligente.

Pour améliorer l'accès à l'information, on propose de produire des fiches types claires et de privilégier l'utilisation de photos/schémas, de regrouper l'ensemble des règlements touchants les entreprises tout en réduisant le nombre de zones identifiées dans les règlements de zonage.

L'encouragement à faire des consultations publiques et de considérer les solutions non réglementaires tout en favorisant la transparence figurent dans la synthèse des recommandations.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer