Zone Boréale: le terroir a un nom

Isabelle Tremblay-Rivard du créneau d'excellence AgroBoréal, Marie-Claude Gauthier,... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Isabelle Tremblay-Rivard du créneau d'excellence AgroBoréal, Marie-Claude Gauthier, directrice générale de la Table agroalimentaire, le député Serge Simard et Dominique Tremblay, président de la Table, ont dévoilé, mercredi, la nouvelle image de marque Zone boréale.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Le terroir du Saguenay-Lac-Sain-Jean a maintenant un nom: la Zone boréale. Il s'agit d'une nouvelle image de marque pour faire la promotion de l'industrie agroalimentaire régionale sur les différents marchés.

Dévoilé mercredi par la Table agroalimentaire et ses partenaires, ce positionnement se traduira par une stratégie de communication axée sur le caractère «boréal» des produits d'ici.

«La production agricole de la région est déjà spécifique. C'est reconnu dans le milieu. Mais pour le consommateur, ce ne l'est pas toujours. Ce qu'on fait, en quelque sorte, c'est donc identifier la zone boréale et rappeler les avantages reliés à cette typicité. On dit aux consommateurs que les produits d'ici sont meilleurs, sans antibiotiques, etc. Si la zone boréale et ses avantages sont connus, le consommateur sera naturellement attiré par des produits du Saguenay-Lac-Saint-Jean», résume Dominique Tremblay, président de la Table agroalimentaire de la région.

Le terme «boréale» est préféré à la provenance «Saguenay-Lac-Saint-Jean», car il permet de transcender les frontières de la région et de rejoindre des marchés plus larges en mettant de l'avant les avantages concurrentiels de produits typiquement issus de cette zone.

Isabelle Tremblay-Rivard du créneau d'excellence AgroBoréal, Marie-Claude Gauthier,... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque) - image 2.0

Agrandir

Isabelle Tremblay-Rivard du créneau d'excellence AgroBoréal, Marie-Claude Gauthier, directrice générale de la Table agroalimentaire, le député Serge Simard et Dominique Tremblay, président de la Table, ont dévoilé, mercredi, la nouvelle image de marque Zone boréale.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

«Notre agriculture est particulière et il faut tabler là-dessus. C'est un enjeu mondial avec les changements climatiques. On est en train de positionner notre agriculture à long terme. C'est une vision d'avenir qu'on se donne. L'aspect boréal est déjà recherché sur les marchés et c'est en constante croissance. La région met donc un drapeau sur cette provenance en s'affichant boréale», image M. Tremblay

Cette image de marque est le fruit d'une vaste consultation et des travaux menés par la Table, en collaboration avec le créneau d'excellence AgroBoréal et l'Association touristique régionale du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Elle est également une suite logique à la création du programme de certification AgroBoréal qui vise la reconnaissance des produits d'origine végétale ou animale et des produits transformés issus d'une typicité associés aux conditions boréales.

Le nouveau positionnement fera l'objet d'une vaste campagne télévisuelle dans les prochaines semaines. Le député libéral, Serge Simard, a d'ailleurs confirmé le versement d'une subvention de 131 530$ pour en assurer le déploiement. Cinq entreprises de la région, qui seront en vedette dans ces publicités, ont également participé financièrement à la campagne.

Un site Internet muni d'un répertoire géolocalisé destiné aux consommateurs, mais également aux touristes et aux restaurateurs, a été développé. L'outil permettra à l'utilisateur de s'informer sur les différents produits et les artisans de la région. Le dévoilement de l'image de marque et des outils ne sont qu'un début, assurent les intervenants. D'autres annonces en lien avec la Zone boréale sont prévues au cours de l'année.

Les avantages boréaux

L'isolement géographique et la rigueur du climat protègent les cultures et les élevages de certains ravageurs, favorisant ainsi des pratiques plus responsables. Un mode de production sans antibiotique est ainsi possible et les producteurs peuvent utiliser moins de produits chimiques sur leurs cultures. Quant aux plantes typiquement boréales, elles possèdent des propriétés bénéfiques pour l'alimentation humaine et celle des élevages. Des avantages largement documentés.

Financement incertain

Le financement de la Table agroalimentaire demeure incertain. Si le gouvernement libéral a accordé une subvention de plus de 130 000$ pour la concrétisation de la stratégie de communication liée à la Zone Boréale, le financement des opérations courantes de l'organisation régionale se terminera dans quelques mois.

La mort de la Conférence régionale des élus (CRÉ), rappelons-le, a engendré l'abolition des ententes spécifiques. Des ententes conclues et cautionnées avec des ministères ou organismes gouvernementaux et qui sont à la base du financement de plusieurs organisations régionales, dont la Table agroalimentaire.

«On a de l'argent pour la campagne. Mais on ne sait pas si on va avoir de l'argent pour payer ceux qui vont animer la campagne. Il n'y a cependant pas de panique encore. La CRÉ, qui supportait nos opérations, n'existe plus, mais les sommes sont redistribuées aux MRC. Notre défi est de rencontrer les MRC pour s'assurer qu'elles respectent individuellement l'ancienne entente jusqu'en 2018. La tournée n'a pas encore été faite. Si on sent que le financement n'est pas là, on va avoir un sérieux problème. Mais je ne pense pas qu'on va en arriver là. On existe depuis 17 ans, l'adhésion est bonne, l'industrie est derrière nous», pointe Dominique Tremblay, président de la Table régionale.

Le député de Dubuc, Serge Simard, a quant à lui insisté sur l'importance du secteur agroalimentaire dans l'économie, invitant les élus régionaux à investir dans ce secteur.

Dans le cas où les MRC ne disposent pas suffisamment de fonds pour financer les opérations de la Table agroalimentaire, Serge Simard ne ferme pas la porte à une possible aide.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer