Cuisiner pour une bonne cause

Enseignant en cuisine, Richard Lajeunesse et les cinq... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Enseignant en cuisine, Richard Lajeunesse et les cinq chefs participants, Éric Blackburn de la Voie Maltée, Maxence Raymond du Bistro Café Summum, Yves Bonneau de l'Hôtel Delta, Marie-Pierre Larouche de l'Orée des champs et Cathy Fortin d'Au Chef Extra ont pigé, lundi, les aliments imposés pour le repas qu'ils doivent concocter avec des apprentis cuisiniers.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Cinq chefs de la région accompagnés d'élèves du Centre de formation professionnelle Jonquière (CFPJ) s'affronteront dans un concours culinaire, le 18 février prochain, au profit de Leucan Saguenay-Lac-Saint-Jean. Après avoir organisé des défis sportifs pour amasser des dons, l'organisation humanitaire tente ce nouveau concept qui concilie la gastronomie, la pédagogie et la philanthropie.

Quelque 170 personnes goûteront aux créations originales des chefs et de leur brigade respective au restaurant-école La Pomme d'Api, situé au CFPJ. Chacune des cinq équipes, composées d'un chef et de quelques élèves, devra concocter une entrée, un repas principal et un dessert en respectant des aliments imposés. Les convives pourront ensuite voter pour les meilleurs plats.

Éric Blackburn de la Voie Maltée, Yves Bonneau de l'Hôtel Delta, Cathy Fortin de Au Chef Extra, Marie-Pierre Larouche de l'Orée des champs et Maxence Raymond du Bistro Café Summum ont accepté de relever le défi en compagnie de leur escouade d'apprentis composés d'élèves du CFPJ.

L'activité en est à sa première édition, mais la popularité de l'événement force les organisateurs à réfléchir sur une deuxième éditition. En effet, tous les billets du souper, vendus au coût de 150 $, ont trouvé preneurs.

« C'est un tout nouveau projet pour la famille Leucan, mais on parle déjà de répéter l'expérience l'année prochaine. Parce que dans le contexte actuel, on doit constamment innover pour récolter des dons. Chez nous, les petits dons représentent 92 % de nos revenus. Il faut donc être inventif parce que nous sommes plusieurs organisations à tenir des collectes. Et si on veut maintenir nos services, il faut maintenir notre financement. Donc de travailler avec les chefs et le CFP de Jonquière est vraiment une belle opportunité pour nous », exprime Jacques Tremblay, directeur général de Leucan Saguenay-Lac-Saint-Jean, précisant que le montant amassé sera dévoilé après la tenue du concours.

Le souper-bénéfice sera également l'occasion pour les apprentis cuisiniers de se dépasser et même de se faire des contacts auprès de chefs de la région.

« Leucan, c'est une cause qui nous touche tous. Mais en plus de soutenir l'organisation, l'activité amènera les jeunes à se dépasser. C'est enrichissant sur plusieurs plans. Et nous espérons qu'il s'agisse du début d'une longue collaboration », souhaite Martin Lavoie, directeur du CFPJ, en parlant du partenariat avec Leucan.

Même si tous les billets ont été vendus, les gens peuvent encourager leur chef favori en versant des dons directement dans les restaurants où ils travaillent. Leucan vient également de mettre en vente des billets pour le tirage d'un crédit voyage de 1000 $.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer