Quand la gastronomie s'invite à la maison

Le concept « Cuit dans le bec » consiste à... (Photo courtoisie)

Agrandir

Le concept « Cuit dans le bec » consiste à livrer à travers la région des repas trois services de type gastronomique. La chef Brenda Poirier, de l'Auberge des berges, a développé les différentes recettes devant composer les menus.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

La Coop des deux rives développe des boîtes à souper pour faire découvrir les produits des producteurs agricoles du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Le concept « Cuit dans le bec » consiste à livrer à travers la région des repas trois services de type gastronomique.

« Pour 50 $, deux personnes vont recevoir un repas digne d'un restaurant, mais sans le décor. Les recettes originales et funky sont composées à partir des produits de la coopérative Nordbio et des maraîchers de la région. C'est un peu le concept du panier de légumes qu'on transpose à l'automne et à l'hiver pour continuer à encourager les producteurs », explique le directeur général Dominique Tremblay.

Évaluation

Actuellement, la coopérative recrute 50 membres pour tester et évaluer son nouveau concept. « Avant de lancer le projet en septembre 2016, il faut s'assurer que le projet est viable. Nous allons recevoir la rétroaction des gens pour nous améliorer constamment. Le défi se trouve du côté de la livraison », mentionne-t-il. Six livraisons sont prévues entre la fin janvier et la mi-mai pour cet essai.

La chef Brenda Poirier, de l'Auberge des berges, a développé les différentes recettes devant composer les menus. Tout sera préparé au centre de transformation alimentaire de Normandin.  « On facilite la vie des gens. Tout va être emballé sous vide et il ne va rester qu'à réchauffer et à dresser le plat. Il n'y a rien de compliqué. Le repas se garde trois jours au frigo », mentionne Tremblay.

À titre d'exemple, un pâté chinois revisité avec du canard, du confit d'oignons régional et patate douce a été développé.

Une somme d'environ 170 000 $ a été investie pour développer le concept. Une personne a été engagée pour coordonner sa réalisation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer