Autoroute 70: le maire Larouche s'impatiente

Le maire de Roberval Guy Larouche.... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Le maire de Roberval Guy Larouche.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le maire de Roberval Guy Larouche estime qu'il ne faut pas « tasser du revers de la main » le projet de finaliser l'autoroute 70 vers le Lac-Saint-Jean, alors qu'aucune démarche ne figure dans les plans du ministère des Transports du Québec (MTQ).

Selon lui, le prolongement de l'axe routier vers sa ville est « extrêmement important » pour le développement économique au Lac-Saint-Jean, afin de ne pas être isolé. « Tout passe par là. » Il assure sa confiance envers le premier ministre et député de Roberval Philippe Couillard pour la tenue d'un projet à moyen terme.

Dans Le Progrès-dimanche, il a été révélé que comme la création du nouveau tronçon n'est pas inscrite au plan québécois des infrastructures, le MTQ n'a rien de prévu. En ce moment, l'autoroute prend place entre Chicoutimi et Jonquière et une route à quatre voies divisées se poursuit jusqu'à Larouche, tout juste avant Saint-Bruno. Il faut trouver du financement pour terminer la portion entre Chicoutimi et La Baie. Le projet d'une autoroute entre Alma et La Baie est attendu depuis 40 ans.

« Je comprends qu'on veuille se concentrer sur une chose à la fois et finir le tronçon jusqu'à La Baie en premier. On est pénalisé en région. À Québec ou à Montréal, ça n'aurait jamais pris 40 ans. Il y a beaucoup de trafic vers Chibougamau. Si on veut un Plan Nord, ça nous prend des artères acceptables », termine Guy Larouche.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer