Exclusif

Centre Georges-Vézina: projet de 25 M$

Une véritable métamorphose attend le centre Georges-Vézina si un ambitieux... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une véritable métamorphose attend le centre Georges-Vézina si un ambitieux projet de rénovation évalué à 25 millions $ est mené à terme.

Même si tout n'est pas encore ficelé pour le retrait de la patinoire olympique (voir autre texte), le maire de Saguenay, Jean Tremblay, a accepté de dévoiler l'avancement du dossier en exclusivité au Progrès-Dimanche, pour éviter que de fausses informations se mettent à circuler. «Le centre Georges-Vézina va devenir un vrai beau centre moderne, quasiment neuf», affirme-t-il.

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, a présenté... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie) - image 2.0

Agrandir

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, a présenté au Progrès-Dimanche l'étude de faisabilité et budgétaire déposée en mai 2015.

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Le toit en bois lamellé-collé serait du genre... (Reproduction) - image 2.1

Agrandir

Le toit en bois lamellé-collé serait du genre de celui de l'aréna de l'UQAC. La même procédure a aussi été utilisée au pavillon du quai de croisières à La Baie.

Reproduction

Pour le moment, le projet se divise en deux segments qui se regrouperont dans une enveloppe globale. Le maire évalue les dépenses totales à environ 25 millions $, un montant réaliste à son avis. Une étude de faisabilité et une évaluation budgétaire ont été réalisées l'année dernière par Les Maîtres d'oeuvre Hovington Gauthier Architectes et la firme d'ingénierie Gémel, pour un total de 17,5 millions $, ce qui n'inclut pas les travaux sur la patinoire et un possible creusage pour un retour à une glace de dimension conventionnelle. Il faut également ajouter des réfections pour l'éclairage et le son qui doivent également être faites, concède-t-il. L'aval du conseil municipal dépend maintenant des subventions fédérales et provinciales. «Quand tu commences, tu te dis que tu ne peux pas faire ça à moitié... Il faut que ce soit bien fait», convient le premier magistrat qui précise que peu importe ce qui se passe dans ce dossier lors des prochains mois, les travaux, d'une durée minimale d'un an, ne devraient pas débuter avant 2017.

Les autorités municipales ont entamé les démarches afin de partager la facture avec Québec et Ottawa. Le projet a été présenté récemment au premier ministre du Québec, Philippe Couillard et au député fédéral de Chicoutimi-Le Fjord, Denis Lemieux, qui ont eu une oreille attentive. «C'est bien parti», souligne Jean Tremblay qui admet avoir regardé la possibilité de construire un nouvel aréna, ce qui était trop dispendieux. «On est dans le 50 millions $ facile, sans compter la démolition», précise-t-il.

Tel qu'il l'avait indiqué en mars en annonçant le report des travaux initiaux pour en faire de plus grande envergure, le nouveau projet comprend l'ajout de nouvelles loges, du côté de la rue Bégin, de nouveaux vestiaires et d'une nouvelle galerie de presse. Le point marquant du document prévoit l'ajout de deux nouvelles mezzanines, de chaque côté des estrades grâce à l'agrandissement du toit existant et la construction d'une nouvelle structure avec des arches en bois. Au départ, les travaux étaient nécessaires parce que le toit actuel n'est pas assez solide pour supporter le nouveau tableau indicateur et doit être déneigé régulièrement pendant la période hivernale. «On a regardé ça et on s'est dit que tant qu'à le faire, on pourrait le faire plus large, avec des allées», d'expliquer Jean Tremblay qui était maire à l'époque, lors des premiers travaux d'envergure d'un montant de 5,6 millions $ en 2002. Le bâtiment original a été construit en 1947.

Faits saillants du projet

• Agrandissement des locaux des Saguenéens

• Réaménagement des vestiaires

• Réaménagement des installations du club de patinage de vitesse Les Comètes de Chicoutimi

• Nouvelle structure pour le toit avec des arches en bois

• Nouvelle galerie de presse

• Ajout de deux mezzanines de chaque côté de l'aréna

• Ajout de loges pouvant accueillir 500 personnes

• Retour à une patinoire conventionnelle (Encore à l'étape préliminaire)

Une véritable métamorphose attend... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie) - image 4.0

Agrandir

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

La patinoire agrandie en 2002

Pascal Girard - En 2002, Chicoutimi avait obtenu une subvention de 2,8 M$ du gouvernement du Québec pour faire du centre Georges-Vézina un centre d'excellence en patinage de vitesse sur courte piste. C'est pour cette raison que la glace avait été agrandie au format olympique.

Les travaux avaient alors totalisé 5,6 M$. Le député Stéphane Bédard avait annoncé la participation en soulignant la riche tradition en patinage de vitesse courte piste.

Si le projet actuel se concrétise, il n'y aura plus d'ovale réglementaire pour le patinage de vitesse courte piste dans la région.

La région est reconnue mondialement en raison de... (Archives Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie) - image 5.0

Agrandir

La région est reconnue mondialement en raison de ses patineurs de vitesse.

Archives Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Fini la glace olympique

S'il n'en tient qu'au maire de Saguenay, Jean Tremblay, la glace olympique disparaîtra au centre Georges-Vézina.

Vendredi, lors d'une rencontre à son bureau pour dévoiler la teneur des travaux qui doivent être réalisés, il a tout de même abordé le sujet de la glace de dimension olympique, installée en 2002, qui est encore à l'étape préliminaire. Présentement, la surface glacée est 15 pieds plus large, soit 200 pieds de longueur par 100 pieds de largeur au lieu de 200 pieds par 85. «Ça enlève un peu de rythme au jeu. Je voudrais qu'on rétrécisse la glace pour la remettre comme avant, pour la mettre comme toutes les autres dans le junior majeur», évoque Jean Tremblay, indiquant sans détour que le hockey est la priorité dans la région et que les compétitions internationales de patinage de vitesse courte piste ont désormais lieu depuis quelques années dans des grands centres. En 2014, Saguenay s'est fait enlever une épreuve de la Coupe du monde au profit de Montréal. Avec le centre Marc-Gagnon, le centre régional d'excellence a pignon sur rue au centre Georges-Vézina.

5 millions$

Jean Tremblay n'a pas encore en main tous les éléments ni les analyses de sol, mais il annonce que le plan principal sur la table est présentement de creuser de quelques pieds pour abaisser la patinoire et ajouter quelques rangées de bancs au bas de celles déjà existantes.

«Avant de vendre ça au conseil, je veux avoir plus de précisions sur les chiffres. D'après moi, c'est une affaire de 5 millions$, mais ça ferait un centre complètement différent», pense Jean Tremblay qui a regardé la possibilité de doter le centre Georges-Vézina de bandes amovibles, mais préfère la première option. Pour revenir à une patinoire de dimension conventionnelle, l'aménagement actuel éloignerait trop les spectateurs.

«On est déjà loin. Normalement, dans un aréna moderne, les premiers bancs sont à partir de la baie vitrée. Nous, il y a déjà une allée qu'on va agrandir encore», pointe le maire de Saguenay.

Les Saguenéens... de Jonquière!

Les Saguenéens devraient déménager leurs pénates pendant une saison complète, le temps de réaliser les travaux. «Ça va être un vrai problème», admet Jean Tremblay.

«C'est sûr que pendant un an, on ne sera pas dans le centre Georges-Vézina», confie le maire de Saguenay.

«Je vais essayer de voir pour que ça se fasse plus vite, mais on me dit que ça ne se fera pas en moins d'un an», reprend-il, avouant que cet échéancier serait serré. «Il va falloir y voir. Il ne devra pas avoir de traîneries.»

Ce dernier ne voit pas d'autres options que le Palais des sports qui devrait également subir des modifications mineures temporaires pour répondre aux exigences de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Un difficile calendrier

L'un des gros problèmes, de l'avis même de Jean Tremblay, serait l'élaboration du calendrier pour l'harmoniser avec celui des Marquis de Jonquière, de la Ligue nord-américaine de hockey. Le centre sportif jonquiérois possède également environ 2000 places de moins que celui de la rue Bégin. «On n'est pas rendus-là encore», de rappeler Jean Tremblay, ajoutant que les dirigeants du circuit Courteau ont été mis au parfum des derniers développements.

«Je suis sûr que la ligue est contente. La ligue, ce qu'elle veut, c'est de beaux arénas», plaide le premier magistrat. Après l'attribution du tournoi de la coupe Memorial aux Remparts de Québec, en 2014, le commissaire Gilles Courteau avait admis que l'état du centre Georges-Vézina avait joué contre l'organisation chicoutimienne.

Souhaitable, pour Yanick Jean

L'entraîneur-chef des Saguenéens, Yanick Jean, ne se plaindrait pas du retour d'une glace de dimension régulière au centre Georges-Vézina. «C'est souhaitable», commente-t-il d'entrée de jeu.

«C'est l'amateur de hockey junior qui serait le grand gagnant», estime Yanick Jean, prévenant qu'en aucun temps, il ne mettra de la pression sur la Ville pour aller de l'avant avec ce changement majeur.

«Ça améliorerait la qualité du spectacle. Ce serait une bonne chose d'être pareil aux autres formations du circuit», convient l'entraîneur qui doit mettre de l'avant un style différent en raison de la largeur de la patinoire locale.

«Il y a des choses qui changeraient, mais on est capable de s'ajuster à la glace olympique», assure-t-il.

Questionné sur le fait de devoir déménager ses pénates pendant plusieurs mois au Palais des sports, Yanick Jean n'y voit pas d'inconvénients.

«Il faut souffrir un peu pour être beau. Si c'est ce que ça prend, je n'ai rien contre parce que je pense que ce serait un amphithéâtre exceptionnel», d'indiquer Yanick Jean qui a vu l'étendue des travaux en début de semaine lors d'une rencontre entre les dirigeants des Saguenéens et le maire Jean Tremblay.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer