Base de Bagotville: entraînement en Floride

Ce CF-18 Hornet de l'escadron 425 est l'un... (Photo courtoisie)

Agrandir

Ce CF-18 Hornet de l'escadron 425 est l'un de ceux qui sont partis, tôt vendredi matin, en direction de Tyndall, Floride.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Normand Boivin
Le Quotidien

Huit bombardiers-chasseurs CF-18 ont quitté Bagotville, tôt vendredi matin, pour tenir trois semaines d'exercices à la base de Tyndall, en Floride. En plus des huit avions de chasse, un CC-150 Polaris (la version militaire de l'Airbus), a pris le départ avec du matériel et le personnel de soutien, portant à 102 le nombre de militaires impliqués.

Comme l'explique le commandant adjoint de l'escadron 425, le major Karen Mamo, le but de l'exercice est d'évaluer l'ensemble des procédures du combat aérien. La base de Tyndall, située en bordure de l'océan Atlantique, fait partie du Programme d'évaluation des systèmes d'armement (de son acronyme anglais WSEP) pour l'ensemble des pays membres de l'accord de défense de l'Atlantique Nord (OTAN).

Dans le cas présent, ce sont les armements air-air qui seront testés, tant le travail des équipes au sol que les pilotes, ainsi que les systèmes de combat de l'avion lui-même. «Nous évaluons tout. Cela va de l'assemblage des missiles par nos techniciens d'armement ici à Bagotville et leur installation sur les avions à Tyndall, jusqu'au moment où les pilotes vont tirer sur des drones au-dessus du golfe du Mexique», explique le major Mamo.

Les pilotes de CF-18 Hornet et les techniciens... (Photo courtoisie) - image 2.0

Agrandir

Les pilotes de CF-18 Hornet et les techniciens d'aéronefs de l'escadron 425 inspectent les aéronefs avant le décollage.

Photo courtoisie

Ce genre d'exercice est nécessaire pour que les pilotes, tant expérimentés que les recrues, se qualifient au combat. Ainsi, au cours des prochaines semaines, de 20 à 25 d'entre eux se relaieront sur la base américaine. Ils n'auront pas tous l'occasion de tirer un missile, car pour les plus jeunes, il s'agira d'une première étape de familiarisation en vue d'une formation ultérieure.

Les militaires de Bagotville s'entraînent à Tyndall tous les deux ans. Ils alternent avec une autre base américaine où sont testés les équipements d'attaque air-sol.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer