Commission municipale du Québec (CMQ)

Jean Tremblay témoignera en mai

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, témoignera devant... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, témoignera devant les procureurs de la Commission municipale du Québec (CMQ) en mai prochain. Tout indique qu'il s'agit du dossier Bernard Noël.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, témoignera devant les procureurs de la Commission municipale du Québec (CMQ) en mai prochain. Tout indique qu'il s'agit du dossier Bernard Noël.

Cinq jours d'audiences ont été réservés au Palais de justice de Chicoutimi les 9, 10, 11, 12 et 13 mai. Jean Tremblay est représenté par l'avocat Richard Bergeron.

On se souviendra que la CMQ a reçu le mandat de faire la lumière sur les circonstances du voyage à Nice du conseiller Noël, réalisé en 2013. Alors président de la Coupe des nations de Saguenay, l'échevin s'est rendu sur la Côte d'Azur pour assister à une étape du Tour de France avec son épouse et sa fille. Le périple a été effectué grâce à une subvention accordée par Promotion Saguenay. Le conseiller avait omis de rembourser le coût des billets d'avion des membres de sa famille.

Deux plaintes ont été acheminées au ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire (MAMOT) dans ce dossier. L'une a été déposée par le maire Tremblay lui-même, qui a dit vouloir en avoir le coeur net dans cette histoire. L'autre émane de l'Équipe du renouveau démocratique (ERD).

La CMQ, le même tribunal administratif qui avait enquêté au sujet du voyage en Europe de l'ex-conseiller Fabien Hovington, a tardé à convoquer les premiers témoins de l'affaire Noël puisque certains d'entre eux n'étaient pas disponibles ou se trouvaient à l'extérieur du pays. Le nom de Bernard Noël n'est pas encore inscrit au rôle des audiences de la CMQ, publié sur son site internet. Les juges administratifs qui entendront le maire Tremblay sont Thierry Usclat et France Thériault. Ces deux juges avaient rejeté, en juin 2015, la demande de Me Bergeron et de son collègue Pierre Mazurette, qui souhaitaient que les audiences se déroulent à huis clos.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer