L'achat local encouragé à Dolbeau-Mistassini

Dominic Saint-Pierre souhaite que les consommateurs prennent conscience... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Dominic Saint-Pierre souhaite que les consommateurs prennent conscience de l'importance d'acheter localement pour éviter les fermetures de commerces.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Une prise de conscience devra être prise par les consommateurs s'ils veulent continuer à avoir des commerces de détail dans leur municipalité.

C'est le message que lance le président de la Chambre de commerce de Dolbeau-Mistassini, Dominic Saint-Pierre, en réaction à l'annonce de la fermeture de la succursale de SonXplus des Promenades du Boulevard.

«Ça fait déjà plusieurs années que nous faisons de la promotion pour que les gens achètent localement. Il y a encore du travail à faire. Je pense que les consommateurs ne se rendent pas encore compte qu'en achetant sur le Web, alors qu'on retrouve le même produit dans la ville, pour sauver 2$, on fragilise l'économie et cause des pertes d'emplois», souligne-t-il.

Il pense que les gens vont déchanter quand qu'il n'y aura plus de magasin d'électronique dans leur localité. «Ils vont faire quoi avec leur matériel à réparer ou pour le respect de la garantie? Il va falloir que ça change sinon on va frapper un mur», ajoute Saint-Pierre.

En 2014 et 2015, la Chambre de commerce n'a pas fait le décompte des boutiques qui ont fermé leurs portes à Dolbeau-Mistassini. Par contre, on souligne que plusieurs nouveaux commerces ont vu le jour pour remplacer ces fermetures. On mise d'ailleurs beaucoup sur le projet «Place du marché Walberg» de Jacques Lapointe. Aussi, un nouveau restaurant libanais et la taverne L'abat ont ouvert récemment.

Pour sa part, le maire Richard Hébert ne s'inquiète pas de la situation. Il déplore malgré tout la fermeture du SonXplus. «Je considère que nous sommes encore bien pourvus en commerce. C'est la loi du marché. On ne peut pas empêcher les gens d'aller à Chicoutimi ou magasiner sur Internet. Il faut s'adapter», livre-t-il.

Site web centralisé

Pour tenter de freiner cette tendance, la Chambre de commerce et d'industrie de Dolbeau-Mistassini développe un site Web transactionnel qui va regrouper plusieurs entreprises de la MRC de Maria-Chapdelaine. «Il faut que les commerçants vendent en ligne. Les gens veulent magasiner devant leur ordinateur sans se déplacer. Aussi, il faut voir la MRC comme un pays. Il faut exporter nos produits et non seulement importer. Si le Canada ne faisait qu'importer, on mourrait à petit feu, c'est ce qui va arriver dans Maria-Chapdelaine si nous ne faisons rien», avance le président.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer