La baisse de mises en chantier se poursuit

Le nombre de mises en chantier est encore... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Le nombre de mises en chantier est encore en baisse.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

Le nombre de mises en chantier a chuté de 25% en 2015, par rapport à l'année précédente. Il s'agit du plus faible niveau d'activités des neuf dernières années. La hausse du taux d'inoccupation des logements, le nombre de maisons individuelles disponibles sur le marché et le taux de chômage expliquent cette baisse.

Au cours de l'année 2015, 509 mises en chantier en habitation ont été enregistrées dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Saguenay. En 2014, on en dénombrait 672. Et la dégringolade se poursuit chaque mois. Par exemple, en décembre dernier, sept mises en chantier ont été dénombrées au Saguenay, comparativement à 24 pour le même mois l'année dernière.

«La baisse de la tendance des mises en chantier dans la région de Saguenay s'est poursuivie pour un cinquième mois d'affilée. Cette situation n'est pas surprenante, compte tenu de l'offre importante de logements existants à vendre et à louer, et de l'emploi qui affiche des signes de faiblesse», a déclaré Étienne Pinel, analyste de marché à la Société canadienne d'hypothèques et de logements (SCHL) pour la RMR de Saguenay.

«Notons que les mises en chantier de logements locatifs ont enregistré un recul de 32%. Ce ralentissement de cadence s'explique par la hausse du taux d'inoccupation, qui est passé de 4,2% à 7,1% entre 2014 et 2015», a précisé Étienne Pinel.

Au Québec

À l'échelle provinciale, le portrait n'est pas tout à fait le même, surtout en ce qui a trait aux logements.

Selon la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), la tendance des mises en chantier d'habitations dans les centres urbains du Québec se chiffrait à 35 814 en décembre, comparativement à 35 775 en novembre. Si le bilan pour l'année 2015 est comparable à celui de 2014, l'activité était légèrement en hausse du côté des logements collectifs alors qu'elle était à nouveau en baisse du côté des maisons individuelles. Toutefois, le bilan de 6424 maisons individuelles mises en chantier en 2015 constitue un creux historique au Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer