Industrie forestière: Jean Tremblay invite à la réflexion

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le maire Jean Tremblay a invité les autorités concernées à la réflexion, dimanche, avec un gazouillis à propos de l'industrie forestière : « Tout le monde me félicite parce qu'à Saguenay on construit des édifices en bois, mais ils pensent que c'est mal de couper du bois!!!! »

Depuis quelques années, la ville privilégie ce matériau dans la construction de ses édifices publics, par exemple les bureaux d'information touristiques et le pavillon des croisières de La Baie. Le premier magistrat souligne que deux courants de pensée contraires sont véhiculés actuellement. D'un côté, le gouvernement provincial encourage depuis l'été l'usage du bois dans les immeubles de grande hauteur. De l'autre, des militants environnementaux font pression pour la création à tout prix des aires protégées.

« On veut qu'on utilise le bois, mais après on nous reproche qu'il est mal coupé et qu'il faut protéger le caribou forestier. On a pourtant des normes très sévères au Canada et au Québec. C'est notre façon de créer des emplois dans la région et on nous met des bâtons dans les roues, déplore plus précisément Jean Tremblay en entrevue téléphonique. J'ai le goût que le message passe pour que ça arrête. »

L'industrie forestière vit présentement plusieurs bouleversements. Québec a annoncé la semaine dernière qu'il cherchait une solution au problème du coût de la fibre, que plusieurs estiment trop élevé, et qu'il n'agirait pas comme médiateur dans la crise de la certification FSC, qui affecte notamment Produits forestiers Résolu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer