Féérie d'hiver au parc Mille Lieux

Atchoum et la mascotte Glaçon ont pris la... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

Atchoum et la mascotte Glaçon ont pris la pose avec des familles en visite devant la maison colorée de la porte-parole.

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Des dizaines de familles étaient prêtes à débourser plusieurs dollars, samedi lors de l'ouverture hivernale du parc Mille Lieux de la colline, pour patiner, glisser et se promener en raquettes en profitant de la présence de la porte-parole Atchoum.

Le stationnement atteignait presque sa pleine capacité lors du passage du Progrès-Dimanche après le dîner (voir photos). Le site de Chicoutimi-Nord n'a pas pu ouvrir durant le temps des Fêtes, les conditions météorologiques ayant entraîné du retard dans l'aménagement depuis la fermeture le 31 octobre. Les jeunes familles se sont reprises durant la fin de semaine et la plupart avaient déjà effectué une visite à l'été ou à l'automne.

«C'est un bel endroit, mais je pense qu'une fois par saison, c'est correct. L'été, c'est plaisant parce qu'on n'a pas de jeux d'eau dans la cour, mais l'hiver, ce sont des activités qu'on peut faire partout ailleurs sans nécessairement avoir besoin de payer», confie un papa.

Durant les congés, il coûte 7,50$ pour les enfants de 2 à 12 ans et 5,75$ pour les adultes. Le sentier de glace, qui serpente entre les petites maisons colorées du parc, est ouvert en semaine pour les patineurs au prix de 3,50$ par personne. Des forfaits permettent d'économiser.

C'est l'animation qui attire les visiteurs. De nouveaux personnages sont présents l'hiver, soit l'aventurier du pôle Nord Alaska et ses chiens de traîneau Verglas et Glaçon, des belles mascottes poilues qui recevaient autant de câlins que la populaire Atchoum. Le clown essaiera de venir rencontrer les enfants sur le site au moins une fois par mois, malgré ses nombreux engagements dans des festivals hivernaux jusqu'à Montréal et Ottawa.

«Le but est que le parc soit aussi amusant avec que sans moi, explique Atchoum. Les tarifs sont moins élevés en hiver, vu qu'il y a moins d'activités, mais elles demandent une plus grande implication physique! Les traîneaux sont plus appropriés que les poussettes, et ça donne un autre côté ludique. C'est sûr que les enfants ont plus de difficulté à me reconnaître dans mon habit de neige... mais je sens que les parents ont fait un effort pour venir pendant que je suis là!»

Il était impossible pour certaines familles de manquer cette occasion. «Ma fille est en amour avec Atchoum, on a fait un spécial pour venir!», raconte une maman dont la petite fille a remis un dessin à son clown préféré. D'autres ont seulement pu croiser la porte-parole, constamment entourée de jeunes, mais simplement la voir leur a mis le sourire aux lèvres.

«C'est bien aménagé et c'est très plaisant, car il n'y a pas beaucoup d'endroits animés pour les enfants l'hiver», commente la mère d'un garçon en revenant de la glissade. Seule une plus grosse pente aurait pu rendre ce dernier plus satisfait de sa journée. «C'est sûr qu'il y a plus de choses l'été, mais il y a toujours de la place pour de nouvelles idées», croit une autre maman.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer