Compétition de snowcross: un emplacement stratégique

De l'avis du promoteur Michel Mallette, la compétition... (Archives Le Progrès-Dimanche)

Agrandir

De l'avis du promoteur Michel Mallette, la compétition de snowcross de la série S.C.M.X offrira des retombées intéressantes à Saguenay.

Archives Le Progrès-Dimanche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Le choix du Vieux-Port pour la tenue d'une compétition de motoneige snowcross de la série provinciale S.C.M.X en février n'est pas le fruit du hasard. Le directeur général de la société de gestion de la Zone portuaire, Fabien Hovington, a longtemps été associé à l'événement sportif alors qu'il était conseiller municipal à Saguenay. L'activité avait jadis lieu à Shipshaw, le district dont l'échevin était titulaire.

Gérald Asselin est administrateur de S.C.M.X, l'organisation qui chapeaute l'ensemble des compétitions au Québec. Il signale que l'ancien élu possède toujours de bons contacts dans le réseau.

«M. Hovington est un fervent amateur de ce genre d'activité. Il a mandaté de bons gars de course de motoneige. Les deux principaux avec qui je fais affaire ont déjà organisé un événement à Dolbeau pour nous autres pendant deux ou trois ans. Ils ont arrêté par la suite et ils font un renouvellement à Saguenay cette année», met en contexte Gérald Asselin.

L'administrateur du circuit S.C.M.X explique que Saguenay a pu réintégrer le calendrier 2016 après une année d'absence (la compétition a eu lieu pour la dernière fois au Faubourg Sagamie il y a deux ans) parce qu'un événement a été annulé. Une quinzaine de promoteurs se trouvaient sur la liste d'attente, dont ceux choisis pour organiser la compétition locale, laquelle s'ajoute aux événements de La Doré et de Roberval. Il s'agit de l'Organisme de promotion et de reconnaissance des ressources (OPRR), un OSBL dirigé par Michel Mallette.

OPRR n'est pas spécialisée dans l'organisation d'événements sportifs ni récréotouristiques, mais est plutôt liée au domaine forestier. Sa création découle d'ailleurs de l'événement Démo-Forêt 2000, lequel a lieu chaque année à Dolbeau-Mistassini. Le principal mandat d'OPRR est «d'initier et de coordonner des projets structurants afin de faire connaître et reconnaître la richesse du territoire québécois en termes de ressources naturelles».

Deux autres sites ont été proposés au circuit S.C.M.X pour l'événement Snowcross Saguenay 2016. Gérald Asselin, qui devait donner son aval au choix du lieu, a jugé que la Zone portuaire était l'endroit tout indiqué.

«Je suis allé la voir l'été et j'y suis retourné en hiver. Quand j'ai vu le site, j'ai été convaincu», confie le Félicinois, qui est d'avis que l'emplacement est stratégique, près du centre-ville et des hôtels, favorisant ainsi la venue de nombreux visiteurs. Des milliers d'entre eux devraient assister aux prouesses de quelque 80 coureurs d'élite.

Coûts

La présentation d'une étape du circuit S.C.M.X à Saguenay devrait coûter environ 90 000$, selon l'estimation de Gérald Asselin. Des canons seront utilisés pour enneiger le site, ce qui semble beaucoup moins onéreux que de transporter l'or blanc à bord de camions. Plusieurs commanditaires se sont associés à l'activité, dont Promotion Saguenay. Si la somme de 10 000$ a été avancée, la hauteur de la subvention n'a pas été confirmée par la société de développement économique. La Ville ne figure pas parmi les partenaires financiers.

«Créer un phénomène»

Le promoteur Michel Mallette veut créer un véritable «happening» avec la première édition de la compétition de snowcross à Saguenay. En cette période de morosité économique, il estime que la population a besoin d'une activité rassembleuse et des retombées sociales et économiques qui en découleront.

«On a beaucoup de partenaires privés et une belle équipe de promoteurs. On veut casser la baraque et créer un phénomène, un happening qui va revenir. La chimie du site de la Zone portuaire a été une bougie d'allumage pour moi. Ç'a ouvert mes horizons sur mes ambitions personnelles», dit Michel Mallette, qui rêve déjà d'une dixième mouture de Snowcross Saguenay en 2026.

Toujours au sujet de l'emplacement, le promoteur croit que la compétition insufflera une dose de dynamisme au centre-ville. La Place du Citoyen sera aussi utilisée pour des activités d'animation. Les compétitions de snowcross seront présentées gratuitement.

«M. Hovington est un visionnaire dans plusieurs choses. Je regarde le côté positif de ce qu'il fait. Si je n'avais pas eu le site dans un contexte comme ça, ça ne m'aurait pas intéressé d'organiser une étape du circuit S.C.M.X à Saguenay», admet le résident de Jonquière.

Michel Mallette pointe que même si l'Organisme de promotion et de reconnaissance des ressources (OPRR) s'inscrit davantage dans le créneau de la foresterie que dans l'organisation d'événements de sport motorisé, il fait valoir que la forêt et la motoneige ont un dénominateur commun.

«C'est un exercice de réseautage global. On est tous, de près ou de loin, associés à la forêt», met en relief le patron de Démo-Forêt 2000.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer