Kénogami: l'ancien l'hôtel de ville intéresse un promoteur

Le conseiller Claude Tremblay ne peut révéler l'identité... (Archives Le Progrès-Dimanche)

Agrandir

Le conseiller Claude Tremblay ne peut révéler l'identité du promoteur intéressé par l'ancien hôtel de ville ni statuer sur le sérieux de la démarche.

Archives Le Progrès-Dimanche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Un promoteur privé s'intéresse à l'ancien hôtel de ville de Kénogami. Le conseiller municipal du secteur, Claude Tremblay, a reçu l'appel d'un entrepreneur qui pourrait y voir un potentiel pour l'aménagement d'appartements ou d'espaces commerciaux.

L'automne dernier, le bâtiment patrimonial de la rue du Roi-Georges a été condamné. Des analyses structurelles commandées par la Ville ont révélé que la structure présentait des dangers pour les élèves du Prisme culturel. L'école de danse a dû déménager ses pénates ailleurs. La Ville a par la suite conclu une entente avec la direction du Cégep de Jonquière pour la location de locaux sur la rue Panet. Le Progrès-Dimanche a d'ailleurs appris que le voile sera levé sur les nouveaux studios lors d'une conférence de presse qui aura lieu mardi, à 14h30.

Le conseiller Tremblay ne peut révéler l'identité du promoteur intéressé par l'ancien hôtel de ville ni statuer sur le sérieux de la démarche. Il confirme toutefois qu'une visite des lieux est prévue pour la semaine prochaine. Ce nouveau développement réjouit le conseiller, lui qui aimerait éviter que l'édifice tombe sous le pic des démolisseurs.

«Il n'y a pas encore de décision de prise, mais c'est certain qu'on voudrait conserver le bâtiment. Si on trouve un acheteur sérieux et qu'on en arrive à une entente, il y aura une clause dans le contrat qui permettra de conserver le cachet», assure l'échevin. Claude Tremblay convient que la publication d'articles faisant état de l'avenir incertain de l'immeuble lui a valu quelques téléphones de Kénogamiens, inquiets de voir ce monument disparaître du voisinage. Particulièrement des aînés, qui vouent un attachement particulier à l'édifice.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer