Zoo de Saint-Félicien: les ours polaires étudiés

Les ours polaires du Zoo sauvage de Saint-Félicien... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Les ours polaires du Zoo sauvage de Saint-Félicien participent à une étude scientifique sur les effets des variations de température sur leur comportement.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Le Zoo sauvage de Saint-Félicien participe à une recherche scientifique sur l'adaptation des ours polaires aux différentes variations de température.

«Il s'agit d'une chercheuse de l'Université de Guelph en Ontario qui veut mesurer le taux d'hormone, de stress entre autres, présents dans les selles pour tirer des conclusions sur les effets des changements de température sur le comportement des bêtes», informe Christine Gagnon, directrice conservation et éducation.

L'étude a commencé en mai 2015. Une équipe du zoo mesure chaque jour la température extérieure et la température de l'eau dans le bassin des ours polaires. De plus, un échantillon d'excrément des trois ours est prélevé.

Cette semaine, la chercheuse et des membres de son équipe sont venus à Saint-Félicien pour réaliser des expertises plus poussées. «Elles sont venues prendre des notes sur le comportement des ours, prendre des photos des ours avec un appareil à infrarouge qui permet de mesurer les écarts de température sur le corps. Aussi, la chercheuse a donné à manger aux ours un iButton. Il s'agit d'un appareil électronique gros comme un 25 cents qui prend la température interne des ours chaque minute durant son séjour dans le transit digestif de l'animal», explique-t-elle.

La biologiste pense que les résultats pourront servir à faire des liens avec les réchauffements climatiques en Arctique. «Ça va sûrement aider pour la recherche de l'amélioration des conditions de vie de ces bêtes. Aussi, ça va être bon pour nous, car les résultats vont peut-être nous permettre d'améliorer nos habitats et leur aménagement», pense-t-elle.

Dix zoos en Amérique du Nord participent à cette étude. La chercheuse suit le comportement de 25 ours polaires.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer