Soulagement à Saint-Ambroise

La grève des 16 employés municipaux de Saint-Ambroise... (Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

La grève des 16 employés municipaux de Saint-Ambroise entamée mercredi a incité les deux parties à trouver un terrain d'entente.

Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Marcoux
Le Quotidien

Après deux ans de négociation, les employés municipaux de Saint-Ambroise ont finalement une nouvelle convention collective valide jusqu'en 2017. Le président de Unifor, Harold Levesque, se dit soulagé que les négociations soient finalement terminées.

La grève des 16 employés municipaux de Saint-Ambroise entamée mercredi a incité les deux parties à trouver un terrain d'entente le plus rapidement possible. Le conflit a pris fin vendredi matin.

Harold Lévesque a révélé que moins de personnes étaient présentes à la table des négociations. Selon lui, la réduction du nombre d'intermédiaires explique en grande partie la conclusion de cette nouvelle entente valide jusqu'au 31 décembre 2017.

«Ça fait deux ans qu'on était en négociations. À un moment donné, il faut que ça se règle. De plus, nos demandes n'étaient pas de nature économique. Nos demandes touchaient les conditions de travail. L'employeur a été très ouvert», indique Harold Lévesque, avant de confier avoir réussi à améliorer cette facette.

Le président du syndicat a poussé un soupir de soulagement vendredi matin.

«C'est certain que c'est un soulagement. Tout le monde est heureux de cette entente-là. Les gens du coin sont contents. Tout le monde se disait qu'il fallait régler ça. Ce n'était pas des points compliqués en plus. Les deux parties voulaient donner des services à la population et régler le problème», conclut-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer