Lac-Saint-Jean: PFR investit 16 M$ dans cinq scieries

Produits forestiers Résolu investit plus de 16 M$... (Archives Le Quotidien, Normand Boivin)

Agrandir

Produits forestiers Résolu investit plus de 16 M$ dans ses scieries dont 8M$ à celle de Mistassini.

Archives Le Quotidien, Normand Boivin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Produits forestiers Résolu investit plus de 16 M$ dans cinq scieries du Lac-Saint-Jean.

«Malgré les enjeux et les obstacles que nous rencontrons, nous investissons significativement pour demeurer des leaders et rester compétitifs sur les marchés internationaux», déclare le porte-parole Karl Blackburn.

Ces investissements se sont amorcés au cours des derniers mois et vont se poursuivre jusqu'au printemps. La majorité d'entre eux vise à accroître la productivité des usines dans un contexte où le prix de bois d'oeuvre est à un bas niveau.

Trois millions de dollars seront investis afin de... (Archives Le Quotidien) - image 2.0

Agrandir

Trois millions de dollars seront investis afin de remplacer une ligne de sciage de la scierie de Girardville.

Archives Le Quotidien

C'est la scierie de Mistassini qui reçoit la plus grande part du gâteau. Le remplacement de la ligne de sciage du 8 pieds, l'augmentation de la capacité du séchage du bois et la réparation de la chaudière pour la rendre conforme ont nécessité un investissement de 8 M$.

À La Doré, ce sont 5,7 M$ qui sont injectés dans une bouilloire et un séchoir, pour un optimiseur du classement du bois 16 pieds et pour un bac de sélection du bois à l'entrée de l'usine. Aussi, des modifications ont été apportées pour accroître la capacité à l'unité de rabotage. La voie ferrée a été allongée pour mieux répondre aux expéditions.

La scierie de Grandville va disposer d'un nouvel optimiseur de détection de billes pour éviter les pertes et accroître la productivité. Un nouvel écorceur a été installé. Des travaux seront réalisés dans la cour pour atteindre les conformités environnementales. Une somme de 1,4 M$ est nécessaire pour ces équipements et travaux.

Pour Saint-Félicien, c'est 400 000$ qui sont nécessaires pour reconstruire l'enveloppe de deux séchoirs. Des récupérateurs d'énergie aux séchoirs de Normandin seront installés. Coût de l'opération: 300 000$.

«Je pense qu'il est important de dire aux gens que nous continuons à investir dans nos installations dans la région et qu'on n'abandonne pas le Québec. Nos installations sont très importantes. Il faut investir pour rester concurrentiel. Il n'y a pas juste des mauvaises nouvelles dans l'industrie forestière», souligne Karl Blackburn.

À La Doré, ce sont 5,7 M$ qui... (Archives Le Quotidien) - image 3.0

Agrandir

À La Doré, ce sont 5,7 M$ qui sont injectés dans une bouilloire et un séchoir.

Archives Le Quotidien

Prix du bois d'oeuvre

Selon Karl Blackburn, le marché du bois d'oeuvre est difficile en ce moment.

«Nous avons dû fermer pour une période indéterminée des scieries en Mauricie. Ce n'est pas envisagé dans la région. Par contre, avec le ralentissement économique en Chine, les entreprises de la Colombie-Britannique vendent aux États-Unis, ce qui fait baisser le prix», indique-t-il.

La baisse de la valeur du dollar canadien ne viendrait pas compenser cette baisse de prix.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer