L'an prochain

Pêche blanche: les poids léger en premier

Le conseiller municipal Luc Boivin envisage un embarquement... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Le conseiller municipal Luc Boivin envisage un embarquement des cabanes sur la Baie des Ha! Ha! en deux temps dès l'hiver prochain.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Les amateurs de pêche blanche pourraient patienter moins longtemps avant d'embarquer sur les glaces de la Baie des Ha! Ha! l'an prochain. Le comité municipal de pêche blanche travaille actuellement à mettre en place un système de pesée afin de permettre aux cabanes et aux véhicules moins lourds d'embarquer lorsque l'épaisseur de la glace atteint 10 pouces, soit deux pouces de moins que la réglementation actuelle. Cet embarquement en deux temps permettrait de gagner un temps précieux.

Les glaces ne sont pas encore prêtes à accueillir les pêcheurs à La Baie. Actuellement, l'épaisseur atteint entre trois et six pouces. «Les glaces ne sont pas sécuritaires pour le moment. À huit pouces de glace, on peut baliser les sites et faire du déneigement. On embarque à 12 pouces d'épaisseur effective parce que les cabanes et les véhicules sont gros», explique le conseiller municipal Luc Boivin, qui siège au Comité des activités hivernales sur les glaces.

Chaque année, ou presque, la période de temps pour pratiquer le loisir diminue. «On parle d'une perte d'environ une demi-journée par année», affirme le conseiller municipal.

Chaque année, ou presque, la période de temps... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 2.0

Agrandir

Chaque année, ou presque, la période de temps pour pratiquer la pêche blanche diminue.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

«La logique nous amène à travailler pour avoir deux niveaux d'embarquement. Les mesures de 12 pouces sont prises en fonction de villages où on embarque de gros véhicules (camions, autos) et des cabanes d'un certain poids. Ce qu'on aimerait, c'est faire un embarquement à 10 pouces pour les VTT, les quads et les cabanes de plus petits gabarits. Pour faire ça, il faut être en mesure de les peser. Cette année, on a regardé cette possibilité, mais on n'était pas prêt. C'est assez compliqué d'un point de vue logistique», explique-t-il. «Peser est une opération qui est longue, ça crée des bouchons. Il faut trouver comment mettre ça en place.»

Le comité a répertorié la date d'embarquement des cabanes depuis plus de 20 ans. En 1994, elles ont fait leur apparition sur les glaces le 7 janvier. L'an dernier, l'embarquement a eu lieu le 23 janvier.

La date d'embarquement la plus tardive a été enregistrée en 2006 (29 janvier) et la plus hâtive en 2004 (22 décembre). Il s'agit de la seule fois en 20 ans où l'embarquement a eu lieu en décembre.

«On peut présumer que dans 10 ans, on aura cinq jours de pêche de moins. Avec l'embarquement en deux temps, on pourrait gagner quelques jours pour les mordus. Le dernier pouce de glace est souvent long à atteindre. L'an passé, on avait même fait de l'embarquement partiel», rappelle Luc Boivin.

Il affirme que la Ville ne fera pas d'évaluation des glaces avant la semaine prochaine.

Saguenay est responsable de la vérification de la qualité de la glace et du déneigement. Elle cède les sites à Contact Nature Rivière-à-Mars lorsque la glace atteint 12 pouces d'épaisseur effective.

Priorité à la sécurité des pêcheurs

Le Comité des activités hivernales sur les glaces travaille afin de protéger les activités de pêche blanche sur la Baie des Ha! Ha!. Au cours des derniers mois, un document sur la sécurité et un document d'information à l'intention des citoyens ont été élaborés. Un moyen d'assurer la poursuite des activités en assurant la sécurité des sites.

« On protège l'activité économique et un loisir important pour les citoyens de Saguenay. On prépare l'avenir en encadrant la pêche blanche et en s'assurant que tout est sécuritaire », affirme le conseiller municipal Luc Boivin. « La Ville a vraiment à coeur que cette activité ait lieu. C'est une activité qui coûte presque 400 000 $ à La Baie. Ça ne dégage pas de surplus, mais chaque fin de semaine, il y a 5000 personnes sur les glaces. C'est un événement important pour Saguenay. »

Cartographies des zones permettant l'installation de cabanes, des zones à risque, des zones interdites, définition d'abri temporaire, procédures d'embarquement, épaisseur des glaces, dates d'embarquement des dernières années... Plusieurs données ont été répertoriées, au cours des derniers mois.

« On est en train de bâtir un historique de données sur les mouvements et l'analyse des glaces. Pêche et Océans Canada a le dernier mot en ce qui concerne la pratique de la pêche sur glace. Si un jour ils disent qu'il n'y a plus de village sur le Saguenay, car c'est trop dangereux, nous allons pouvoir dire que nous contrôlons nos sites et que nous avons un historique sur plusieurs années qui permet de prédire comment les phénomènes vont se présenter. »

Sécurité des pêcheurs

Un document intitulé La sécurité sur les glaces, partout et en tout temps a aussi été produit afin d'informer les citoyens sur les mesures à prendre pour pratiquer une pêche blanche sécuritaire. Le document est disponible sous l'onglet Pêche blanche du site Web de Saguenay.

On y explique notamment quoi faire si la glace rompt, comment calculer la glace effective et quoi faire si quelqu'un tombe à l'eau. Les zones de pêche y sont également déterminées.

« L'an passé, on a eu des problèmes puisque les zones de pêche n'étaient pas définies dans notre réglementation. On peut garantir que les villages sont sécuritaires, mais hors des sites, c'était problématique. On a produit un guide pour informer les gens des risques et une carte avec les différentes zones. On a déterminé les endroits où la Ville va assurer la sécurité. En dehors des zones, les gens y vont à leurs risques et périls. S'il y arrive un accident, ils en seront responsables. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer