RTA: le décret définit le Prix P13 %

Depuis le 30 décembre, Rio Tinto Alcan (RTA) est soumise à une nouvelle formule... (Archives)

Agrandir

Archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Depuis le 30 décembre, Rio Tinto Alcan (RTA) est soumise à une nouvelle formule de fixation des tarifs d'électricité qui permet à la multinationale de s'approvisionner en électricité sous la barre du tarif L avec l'adoption le 2 décembre par le gouvernement du Québec d'un nouveau décret qui vient modifier l'entente conclue le 9 février 1998 avec Hydro-Québec.

On se souviendra qu'à l'époque, le gouvernement avait accordé à Alcan un nouveau bloc de 350 MW d'électricité au tarif grande puissance basé sur un facteur d'utilisation de 100%. Le nouveau prix est fixé en fonction d'une formule mathématique plutôt complexe qui tient compte des variations mensuelles du prix mondial de la livre l'aluminium sur le LME.

De façon sommaire, le décret prévoit l'obligation pour RTA de maintenir le niveau de production du Centre d'exploitation ouest d'Arvida à 116 688 tonnes métriques de métal.

En vertu de la formule «Prix P13%», le prix de l'électricité fourni à même le bloc de 350 MW variera en fonction du prix de la livre d'aluminium incluant la prime du Midwest. Cette formule s'apparente de très près à ce que Québec a accordé aux alumineries Alcoa et Alouette sur la Côte-Nord.

En ce qui a trait au surplus d'énergie de RTA revendu à Hydro-Québec depuis le 1er janvier 2015, il est prévu que tout le volume d'énergie acheté se fait aux Prix P13%, peu importe les motifs invoqués par la compagnie, ce qui n'élimine pas la possibilité que RTA puisse tout de même bénéficier d'avantages financiers découlant d'un lock-out ou d'une grève.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer