Port Saguenay: regain significatif en 2015

Les activités portuaires ont connu un regain significatif,... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Les activités portuaires ont connu un regain significatif, en 2015, dans les installations de Port Saguenay, qui complète sa meilleure des cinq dernières années avec des augmentations de tonnage et de mouvements de navires.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les activités portuaires ont connu un regain significatif, en 2015, dans les installations de Port Saguenay, qui complète sa meilleure des cinq dernières années avec des augmentations de tonnage et de mouvements de navires.

Le directeur général de Port Saguenay, Carl Laberge, analyse ces résultats avec prudence puisque l'année 2014 avait été l'une des plus difficiles pour l'administration portuaire. En raison des volumes transbordés au quai Marcel-Dionne, les fluctuations peuvent sembler importantes en pourcentage, mais représentent des petites quantités souvent associées à un contrat spécifique ou à l'ajout d'un client qui utilisait un autre port pour faire transiter sa marchandise.

«En 2014, nous avons transbordé 280 000 tonnes métriques. Ce tonnage a été transporté par 44 navires qui ont fait escale à nos installations. Pour 2015, nos relevés font état du transbordement de 340 000 tonnes métriques avec le passage de 66 navires. On a donc connu une année avec une augmentation de navires de petit tonnage. Nous revenons à une très bonne année compte tenu des résultats de 2014», indique le directeur des installations.

Le directeur général de Port Saguenay, Carl Laberge,... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 2.0

Agrandir

Le directeur général de Port Saguenay, Carl Laberge, analyse avec prudence les résultats de 2015.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Il est difficile de transposer automatiquement les chiffres des activités portuaires à l'économie de la région. Le fait que la région soit desservie par d'autres modes de transport ne permet pas de tirer de conclusions rapides à partir des données.

«Dans le secteur du bois d'oeuvre, les scieries de la région ont fonctionné à plein régime, pendant la dernière année. Elles n'ont pas exporté par navire. Nous ne sommes pas le moyen de transport privilégié pour les exportations domestiques (Amérique du Nord), ou très peu», explique le directeur.

Projet spécifiques

Certains projets spécifiques ont permis à Port Saguenay d'augmenter ses activités. C'est le cas d'un projet de construction d'un nouveau four à l'aluminerie Rio Tinto de La Baie. Ce projet a nécessité l'importation d'une grande quantité de briques réfractaires. Rio Tinto a choisi de faire transiter le matériel par le quai Marcel-Dionne.

«Rio Tinto Alcan, qui possède ses propres installations, demeure l'un de nos meilleurs clients. Ils ont recours à nos services pour des projets spécifiques, puisque les quais de la multinationale situés à La Baie sont conçus pour des transbordements de vrac en grand volume. Nous pouvons dire que nous avons des installations complémentaires.»

Desserte ferroviaire

C'est également Rio Tinto Alcan qui a permis les premières opérations d'exportation par la nouvelle desserte ferroviaire. Il s'agit du transport de lingots d'aluminium qui ont été transbordés dans des navires à destination de la région des Grands Lacs.

Pour le directeur de Port Saguenay, il s'agit d'une opération d'envergure modeste. «Pour nous, c'est un début. Nous allons prendre le temps de développer ce nouveau service. Dans notre vision, le port n'est que l'un des outils à notre disposition pour offrir des services de manutention des marchandises puisque nous sommes maintenant reliés à la voie ferrée en plus de nos accès routiers», reprend Carl Laberge.

Malgré le ralentissement économique qui se fait de plus en plus sentir dans la région, Port Saguenay a réussi à attirer un nouveau client à son terminal de Grande-Anse. La papetière Résolu a choisi de faire transiter la poudre de glaise par le quai Marcel-Dionne au lieu du port de Trois-Rivières pour approvisionner son usine de Kénogami. Ces importations ont également permis de faire augmenter les volumes de transbordement par le Saguenay lors de la dernière année.

Le temps de passer à une nouvelle étape

Port Saguenay mène en ce moment des discussions avec ses partenaires afin d'agrandir sa juridiction sur le Saguenay pour intégrer tout le secteur de la baie des Ha! Ha! qui regroupe les installations portuaires de Rio Tinto et le quai d'escale pour l'accueil des bateaux de croisière.

Le directeur de Port Saguenay croit qu'il est temps de passer à une nouvelle étape et de corriger des décisions du passé qui ne correspondent plus nécessairement à la réalité de la ville de Saguenay. Sur le plan historique, le gouvernement canadien a opéré des installations portuaires dans les villes de Chicoutimi et La Baie. Le tronçon du Saguenay sous la juridiction de Port Saguenay comprend en gros l'ancien tronçon sous la juridiction des installations portuaires du quai principal de Chicoutimi.

«Pour nous, c'est une question de créer un pôle portuaire important. Ça fait une différence majeure quand on compare nos opérations à celle d'un port comme Sept-Îles. En ce moment, la baie des Ha! Ha! n'est sous aucune juridiction. Aucun port ne peut comptabiliser les activités de transbordement de Rio Tinto dans ses opérations. En intégrant cette zone sous notre juridiction, on aurait la possibilité de comptabiliser les opérations de transbordement de la baie des Ha! Ha! dans nos activités», explique Carl Laberge.

En ce moment, Port Saguenay a sous sa juridiction des transbordements d'un peu plus de 300 000 tonnes métriques par année. En étendant sa juridiction à La Baie, le port passerait à des transbordements sous sa juridiction de 4 à 5 millions de tonnes métriques par année, en plus des mouvements de bateaux de croisière.

«On a entrepris des discussions avec Rio Tinto. La juridiction signifie aussi de nouvelles responsabilités et certains éléments de réglementation. C'est ce dont nous discutons avec nos partenaires», ajoute le directeur.

La conclusion de cette démarche donnerait à Port Saguenay des arguments additionnels dans le cadre de la mise en oeuvre de la stratégie maritime que le gouvernement du Québec doit mettre en place au cours des prochaines années. Carl Laberge croit que ce nouveau pôle portuaire compléterait bien la réalité de la grande ville de Saguenay.

Port Saguenay en bref

37 bateaux confirmés pour 2016

La saison des croisières s'annonce encore plus intéressante en 2016 qu'en 2015. Les lignes de croisière ont déjà confirmé la présence de 37 bateaux au terminal de l'arrondissement de La Baie pour la prochaine saison.

Selon Carl Laberge, le terminal accueillera des bateaux encore plus imposants. Pour le moment, le site accueillera 10% de plus de passagers que les 30 000 de l'an dernier. Il n'est pas impossible que des bateaux additionnels s'ajoutent aux réservations déjà faites auprès des instances portuaires.

Arianne Phosphate

Port Saguenay devrait être en mesure de terminer selon les échéanciers initiaux les différentes études menant à l'obtention des permis fédéraux pour l'aménagement de la desserte portuaire de l'anse à Pelletier.

Il s'agit du projet de quai de transbordement prévu par la minière pour l'exportation du concentré de phosphate vers l'Europe ou même le sud des États-Unis. Le directeur de Port Saguenay a indiqué mercredi qu'il croyait être en mesure de compléter tout le processus d'évaluation environnementale fédérale en cours pendant l'année et d'obtenir les permis avant la fin de 2016.

Il s'agit d'un projet de l'ordre de 200 M$ qui comprend toutes les installations d'un terminal maritime. Les deux projets à plus long terme dans les cartons de l'administration portuaire sont ceux de la minière BlackRock dans la région de Chibougamau, qui a déjà signé des lettres d'intention pour exporter à partir du quai Marcel-Dionne, et le terminal de gaz naturel liquéfié initié par GNL Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer