Hébert et fils à Roberval

La maison Hébert et fils va investir plusieurs millions de dollars pour... (Photo 123RF)

Agrandir

Photo 123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

La maison Hébert et fils va investir plusieurs millions de dollars pour implanter un complexe funéraire à Roberval.

Il s'agira d'une nouvelle filière de la compagnie que dirigera un des copropriétaires, Daniel Hébert. « Nous attendons le feu vert de Roberval pour annoncer les détails du projet. Nous avons fait une offre d'achat sur une bâtisse, mais c'est conditionnel à un dézonage », explique Daniel Hébert.

En effet, la nouvelle entité dont le siège social sera à Roberval veut acheter le Salon de quilles de Roberval situé dans le secteur de l'aréna et du poste de la Sûreté du Québec. Lundi soir, le conseil municipal a donné un avis de motion dans le but d'accepter une modification de zonage. Le nouveau règlement permettra la construction de maison funéraire, de columbarium et crématorium.

Le maire Guy Larouche est très heureux de l'annonce de cet investissement. « Nous avons accompagné le promoteur et tout mis en oeuvre pour que les délais soient les plus courts possible. À partir de lundi, on pense que l'adoption finale du règlement pourra se faire d'ici huit semaines », indique le magistrat.

Daniel Hébert n'a pas voulu dévoiler l'ampleur de l'investissement ni ce que comprendra le complexe funéraire. « Ce que je peux vous dire, c'est que c'est un montant très important et que nous allons dévoiler la nature du projet peu après que nous ayons eu toutes les approbations », a indiqué celui qui est directeur général de Maison funéraire Marcel Dion et Hébert & Desbiens.

Ce dernier n'est pas du tout ébranlé que son concurrent la Maison Marc Leclerc ait annoncé lundi un agrandissement des installations de Roberval. Un investissement de 1 M$ qui découle peut-être de cette volonté des Hébert de s'implanter à Roberval. Rappelons que les Leclerc ont fait de même à Dolbeau-Mistassini il y a quelques années alors que les Hébert n'avaient pas de concurrence.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer