Un homme de grande intelligence

Gérald Harvey.... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Gérald Harvey.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La ville de Québec d'aujourd'hui est celle de Jean-Paul L'Allier, celui qui a fait preuve de vision tout en travaillant dans l'ombre avec beaucoup de persévérance et de conviction dans le respect de ses adversaires.

L'ex-député libéral de Jonquière à l'Assemblée nationale du Québec, Gérald Harvey, a connu Jean-Paul L'Allier en 1970 lorsque ce dernier remportait l'élection dans la circonscription montréalaise de Deux-Montagnes et entrait à ses côtés au conseil des ministres comme titulaire de la fonction publique. Il a, dans un second temps, été aux premières loges pour assister à la transformation de la ville de Québec où il habite depuis son départ de la politique active.

«Jean-Paul L'Allier était un individu d'une très grande intelligence. Dès qu'il est entré en fonction au sein du gouvernement de Robert Bourassa, nous avons remarqué ses grandes qualités. C'est une personne qui travaillait très fort dans l'ombre jusqu'à atteindre ses objectifs pour les faire accepter par ses collègues», raconte celui qui fêtera ses 88 ans bientôt et qui est l'un des trois derniers membres toujours vivants, avec Paul-Gérin Lajoie et Harry Blank, de l'équipe du tonnerre de Jean Lesage portée au pouvoir en 1960.

Les vieux routiers du Parti libéral du Québec n'ont pas mis de temps à comprendre que Jean-Paul L'Allier démontrait des convictions qui se rapprochaient drôlement de la mouvance sociale démocrate qui caractérisait le Parti québécois dirigé par René Lévesque.

Changement de cap

«Après 1976, il a fondé un bureau-conseil dans le domaine de l'urbanisme. Il a fait un virage plus souverainiste. Malgré ce changement d'option politique, les ex-ministres libéraux ont toujours voué un très grand respect à l'endroit de Jean-Paul L'Allier. Les gens le voyaient cheminer et il était toujours considéré comme un homme intelligent avec sa grande capacité de travail qu'il a continué de démontrer quand il est devenu maire de Québec», reprend Gérald Harvey.

Quant à son passage à la mairie de Québec, l'ex-ministre du Travail peut difficilement s'empêcher de comparer son style avec celui du maire actuel: «Disons que Jean-Paul L'Allier évitait de faire état publiquement des projets. Il était aussi très poli avec ses adversaires. Malgré les querelles avec sa collègue de Ste-Foy, il n'a jamais été mesquin ou n'a fait preuve de mépris. Il menait ses projets dans l'ombre et on le savait uniquement lorsque tout était signé», analyse Gérald Harvey.

Gérald Harvey, qui a été un tenant des premières fusions municipales, tient à souligner la grande adresse politique dont à fait preuve Jean-Paul L'allier pour réussir la création de la grande ville de Québec. Comme d'habitude, insiste Gérald Harvey, Jean-Paul L'Allier est parvenu à ses fins en faisant preuve de diplomatie, de respect, tout en faisant sentir aux autres qu'ils auraient leur place dans la nouvelle ville.

Jean Tremblay.... (Archives Le Quotidien) - image 2.0

Agrandir

Jean Tremblay.

Archives Le Quotidien

Le maire Jean Tremblay réagit

Le maire de Saguenay a réagi au décès de Jean-Paul L'Allier via le Web. Jean Tremblay a publié mardi une capsule vidéo Ville en action afin de rendre hommage à l'ex-maire de Québec.

Dans un message de près d'une minute, le maire dit avoir été ébranlé par le décès de Jean-Paul L'Allier.

«C'est un des premiers maires avec lequel j'ai eu à travailler. C'était sur le dossier des fusions municipales et on a eu à se rencontrer plusieurs fois. Nous étions six maires, mais je dois vous dire que Jean-Paul L'Allier, c'était sans doute le moteur de ce dossier-là. Toutes les grandes municipalités aujourd'hui doivent un peu leur structure à la personnalité de Jean-Paul L'Allier», a-t-il affirmé, appuyant ses dires par une photo où il apparaît aux côtés de l'homme politique.

«C'était une personne très aimable, très compétente et je désire en mon nom personnel, et au nom de tous les citoyens, offrir mes sympathies à toute sa famille», conclut-il.

Anne-Marie Gravel

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer