Roberval amorce l'année du bon pied

La fin de la construction de la prison... (Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

La fin de la construction de la prison de Roberval a été salutaire pour la municipalité qui va bénéficier de revenus de taxes de 2,2 M $ par année.

Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

La ville de Roberval commencera l'année 2016 en force avec une réduction du taux de taxes de 25 cents du 100$ d'évaluation. De plus, les élus attendent une subvention pour réaliser les travaux de réfection du centre sportif Benoît-Lévesque dont les coûts sont évalués à 7,2 millions$.

Le maire de Roberval Guy Larouche.... (Archives Le Quotidien) - image 1.0

Agrandir

Le maire de Roberval Guy Larouche.

Archives Le Quotidien

«C'est le gros dossier sur lequel nous travaillons. La demande est en analyse. Nous espérons obtenir une réponse en janvier afin de planifier la réalisation des travaux qui devront se faire entre avril et septembre», a indiqué le maire Guy Larouche.

Les travaux consistent à agrandir la bâtisse d'un côté et à refaire l'isolation. L'entrée du centre sportif sera refaite en y aménageant un escalier qui permettra d'avoir accès aux gradins par le haut. Les vieux gradins de bois seront changés par des plus modernes qui seront installés plus près de l'action. De nouvelles chambres seront aménagées ainsi que des salles d'entreposage.

En parallèle, une demande de subvention a été demandée pour changer le système de réfrigération qui ne répond plus aux nouvelles normes gouvernementales. «Ce n'est pas un luxe de faire ces travaux. Nous voulons accroître l'utilisation de la glace. Ç'a bien commencé en 2015 avec la venue du junior AA. Nous affichons les meilleures assistances de la ligue avec des moyennes de 300 à 400 personnes par match», mentionne-t-il.

Le maire Larouche souligne que d'importantes sommes d'argent seront investies au cours de l'année pour réparer le réseau routier. «Au cours des deux dernières années, je vous rappelle que plus de 1,2 million$ ont été investis pour du pavage dans différentes rues et routes municipales. Nous poursuivrons également l'amélioration de nos infrastructures souterraines par la recherche de fuites d'aqueduc et de colmatage afin de diminuer nos coûts de production et nos coûts énergétiques. Nous envisageons également de poursuivre nos travaux d'infrastructures sur le boulevard Marcotte, de la rue Saint-Alphonse à l'avenue Gagnon, en incluant les rues Tremblay, du Parc et Rachel, et ce, en utilisant les sommes d'argent disponibles dans le programme de retour de la taxe sur l'essence», a-t-il précisé.

Usine d'embouteillage d'eau

Le magistrat croit encore à la possibilité d'attirer des investisseurs pour embouteiller l'eau du lac Saint-Jean. «Un mandat à un démarcheur pour le projet de construction d'une usine d'embouteillage d'eau a été confié en 2015. Déjà plusieurs rencontres ont eu lieu avec des investisseurs et nous espérons un dénouement d'ici fin 2016», a-t-il mentionné.

Taxes

La fin de la construction de la prison de Roberval a été salutaire pour la municipalité qui va bénéficier de revenus de taxes de 2,2 M$ par année, lesquels permettront d'investir dans les infrastructures, mais surtout de réduire le fardeau fiscal des citoyens. Le maire Larouche en est très fier. «En deux ans, nous avons baissé de 0,39$ le taux de la taxe. Pour 2016, les propriétaires d'une résidence, dont l'évaluation se situe dans la moyenne, verront leur taux de taxe réduit de 1,29$ à 1,04$. C'est donc une somme de 349$ de moins», a-t-il signalé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer