Hausse des tarifs à la marina de la Dam-en-terre

La marina du complexe Dam-en-Terre, qui fonctionnait avec... (Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

La marina du complexe Dam-en-Terre, qui fonctionnait avec un tarif par pied, adopte une facturation par catégorie d'embarcation.

Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Plusieurs plaisanciers saisonniers accostés à la marina du complexe Dam-en-Terre devront payer plus cher leur emplacement en 2016. Le site touristique, qui fonctionnait avec un tarif par pied, adopte une facturation par catégorie d'embarcation.

Les propriétaires de petits bateaux seront les grands perdants. Le prix de location pour une embarcation de 21 pieds sera le même que pour un propriétaire d'un bateau de 29 pieds.

Cette nouvelle façon de faire déplaît à quelques plaisanciers, dont Stéphane Tremblay, qui a dénoncé cette hausse sur la page Facebook du club nautique de la Dam-en-Terre.

«J'ai reçu mon avis de renouvellement 2016 pour un quai à la marina et comme tous les ans, je m'attendais à une augmentation habituelle de quelques pour cent. Mais voilà, surprise. Celui-ci se chiffre à plus de 65%, faisant hausser ma facture de 520$ à 875$», déplore le propriétaire d'une embarcation de 21 pieds, qui loue un quai depuis sept ans et un emplacement de camping depuis 23 ans.

La directrice du complexe confirme ces changements, qui entreront en vigueur pour la prochaine saison estivale.

«Il y aura uniformisation de la tarification de tous les quais de la ville d'Alma parce que les tarifs étaient différents d'un endroit à l'autre, notamment au nouveau quai de plaisance au centre-ville. Le conseil d'administration de la Dam-en-Terre a décidé d'embarquer dans cette uniformisation», précise Virginie Brisson, directrice du site, ajoutant que cette nouvelle façon de facturer est une pratique répandue dans les marinas du Québec.

Augmentation des revenus

Ces changements permettront au complexe touristique d'augmenter ses revenus, admet Mme Brisson. Des revenus nécessaires pour réaliser les projets d'amélioration, dont l'ajout de nouveaux quais.

«Je comprends que certaines personnes peuvent être déçues de ces changements dans les prix, car cette hausse arrive alors que l'amélioration des services n'est pas encore perceptible. Ce n'est pas encore tangible, mais il y a déjà eu des investissements de réalisés, notamment l'étude d'impact et de faisabilité pour le nouveau quai. On parle de plus de 100 000$ d'investis jusqu'à maintenant. Les plaisanciers ne peuvent pas en profiter tout de suite. Mais les travaux devraient commencer à l'automne prochain», laisse tomber Mme Brisson, ajoutant qu'un autre 100 000$ vient d'être investi pour la téléphonie IP et la couverture Internet. Mme Brisson et le conseil d'administration analyseront les commentaires et plaintes des plaisanciers au retour des vacances de la période des Fêtes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer