Boxing Day: la folie renouvelée

La grille était à peine ouverte que les... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

La grille était à peine ouverte que les premiers clients se ruaient déjà vers les soldes.

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

Les années se suivent et se ressemblent. On se serait cru à un spectacle rock, hier, lorsque la grille du magasin Best Buy s'est ouverte. Les 75 employés étaient gonflés à bloc et les centaines de clients qui attendaient depuis des heures se sont rués vers les soldes.

Comme chaque année, ce sont les magasins d'appareils électroniques qui attirent le plus grand nombre de clients, en cette journée du Boxing Day (voir photos). Hier matin, quelques personnes attendaient déjà devant la porte close de Best Buy. Il était 10h. Et le magasin ouvrait à 13h. «Je veux une console Xbox One et il y a un gros rabais. Je voulais être certain d'en avoir une et ça ne me dérangeait pas d'attendre quelques heures. J'aurais bien pu magasiner en ligne, mais je n'aurais pas eu ma console aujourd'hui», a affirmé un adolescent, lorsque questionné par Le Progrès-Dimanche.

«Je pense que ça va être une bonne année. La circulaire est agressive et il y a déjà beaucoup de monde. C'est certain que plusieurs clients se tournent vers l'achat en ligne, mais il y a encore autant de monde qui vient en personne», a affirmé le gérant du Best Buy, Dany Tremblay, une heure avant l'ouverture. Et il avait raison. Quelques minutes avant l'ouverture de la porte, la file d'attente devait compter 400 personnes et s'étendait sur plusieurs mètres.

«Êtes-vous prêts?», s'est écrié un vendeur, s'adressant à la foule de clients à travers la grille. Les 75 employés semblaient d'ailleurs autant impatients que les chasseurs de soldes. Regroupés à l'entrée du magasin, ils ont chanté, tapé des mains et dansé, afin de se préparer au quart de travail le plus intense de l'année.

«C'est mon premier Boxing Day, je capote un peu de voir autant de monde! Mais on est prêt», a confié un employé à la journaliste, en regardant la file avec un air quelque peu inquiet.

Sur le coup de 13h, les premiers clients n'ont pas été capables d'attendre que la grille soit complètement ouverte pour courir vers les soldes. En quelques minutes à peine, le magasin était bondé et les allées étaient prises d'assaut par les centaines de clients, applaudis par les employés. Les télévisions, les tablettes et les consoles de jeux étaient encore les produits les plus populaires.

Le Français Thibault Laigle, qui a élu domicile au Québec il y a trois mois, vivait son premier Boxing Day. «En France, nous n'avons pas de soldes dans ce genre. C'est surtout la nourriture qui est à rabais le lendemain de Noël. Je suis content, j'ai économisé 250$! J'ai attendu une heure, mais ça valait la peine», a affirmé celui qui s'était procuré un aspirateur et un micro-ondes.

Ailleurs à Place du Royaume

Même s'il y avait beaucoup de monde, il était tout de même facile de circuler dans les allées de Place du Royaume. Les équipements sportifs, les jeux vidéo et les DVD étaient encore les objets les plus courus cette année. Le Sports Experts était bondé et il y avait une petite file d'attente devant le EB Games. Sinon, les consommateurs ont pu faire leurs emplettes sans trop d'attente.

Les automobilistes devaient toutefois redoubler de patience pour dénicher un espace de stationnement. D'ailleurs, circuler dans le secteur des centres commerciaux n'était pas de tout repos, samedi après-midi.

Les chasseurs de soldes ont également pris d'assaut les magasins Première Vidéo de la région, en espérant tomber sur des films et des séries télé à bas prix. Même chose au Archambault de Chicoutimi, où les consoles et les jeux vidéo ont été écoulés en peu de temps.

Même si la journée du 26 décembre est reconnue depuis belle lurette comme la journée des rabais par excellence, la plupart des commerces poursuivront leurs soldes jusqu'au mois de janvier. Mais certains produits n'attendront pas jusque-là.

«Je suis venue pour acheter une télévision. J'ai fait la file et il n'y avait déjà plus le modèle que je voulais lorsque je suis arrivée», a affirmé une dame, avant de repartir déçue.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer