Semer la joie avant Noël

Le personnel infirmier du département de pédiatrie de... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin)

Agrandir

Le personnel infirmier du département de pédiatrie de l'Hôtel-Dieu de Roberval était bien heureux de recevoir la visite du «Mouvement des vainqueurs» qui a donné de nombreux jouets pour les enfants malades.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Le département de pédiatrie de l'Hôtel-Dieu de Roberval a eu de la belle visite, mardi. Des membres du Mouvement des vainqueurs ont débarqué avec des tonnes de cadeaux pour les jeunes hospitalisés.

«Malheureusement, ou plutôt heureusement, il n'y avait pas de jeunes sur les lits de l'hôpital ce matin. Pour nous, ce qui compte, c'est que les jeunes aient un séjour à l'hôpital le plus agréable possible. Nous leur offrons des jouets pour qu'ils s'amusent pour ce Noël des vainqueurs», mentionne le président fondateur Michel Larochelle.

Ce militaire, qui va bientôt prendre sa retraite, a fondé ce mouvement il y a 26 ans, en Ontario. «Ça me fendait le coeur de voir des jeunes qui souffraient. Je voulais les aider. J'ai décidé de créer ce mouvement et je le poursuivais dans les hôpitaux des secteurs où j'étais détaché un peu partout au Canada», relate-t-il.

Au début, Michel Larochelle payait de sa poche les jouets. De fil en aiguille, il a réussi à se trouver des partenaires et des donateurs.

C'est depuis 2001 que le Mouvement des vainqueurs se déploie dans la région. L'organisme remet pour plus de 20 000$ par année en jouets et autres besoins soumis par les hôpitaux. Jusqu'à maintenant, l'organisation donne aux hôpitaux de Chicoutimi et Roberval.

Hier, les bénévoles sont arrivés avec des jouets pour une valeur de près de 1000$. On retrouve une console de jeux, des toutous, crayons et cahiers à colorier, des casse-têtes et bien d'autres.

Le personnel infirmier se réjouit de cette générosité. «Les enfants ont besoin de s'amuser ou de se divertir quand ils viennent ici. Souvent, on n'avait rien et c'est nous qui allions acheter des crayons pour colorier», affirme Lina Guay, responsable du département.

Les infirmières présentes affirment qu'avoir un toutou ou une marionnette dans les mains facilite le travail pour faire une piqûre dans le bras.

À l'année

Le Mouvement répond aux besoins tout au long de l'année.

«Quand les gens ont besoin, ils nous appellent et on s'organise pour trouver ce dont ils ont besoin. L'an dernier, on a fourni quatre fauteuils roulants adaptés pour des enfants à l'hôpital de Chicoutimi. On peut fournir des télévisions et même décorer des salles», déclare un des membres, Maxime Saint-Pierre.

Lituanie

La cause défendue par le Mouvement des vainqueurs s'est même transportée jusqu'en Lituanie. Alors que Mark Vigneault était déployé dans le pays, il a réussi à apporter des toutous et des marionnettes pour égayer la vie des enfants d'un orphelinat. «De voir leur sourire m'a fait saisir tout le bien que pouvaient leur procurer des jouets aussi simples. J'avais les poils dressés sur les bras tellement c'était émouvant», raconte-t-il.

Le mouvement s'apprête à desservir l'hôpital d'Alma et d'autres pourraient s'ajouter. Aujourd'hui, les bénévoles seront à l'hôpital de Chicoutimi, à 10 h, pour distribuer d'autres jouets.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer