Roberval, le plus bas taux de la région

Guy Larouche, maire de Roberval... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Guy Larouche, maire de Roberval

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

La venue du centre de détention à Roberval permet aux propriétaires de résidences d'obtenir une réduction du taux de taxes de 25 cents du 100 $ d'évaluation.

Ce taux passe donc de 1,29 à 1,04 $. « C'est notre manière de vous souhaiter un joyeux Noël et une bonne année 2016! Il s'agit d'un moment historique », s'est exclamé le maire Guy Larouche.

Évalué à 75 M$, le centre de détention apporte des revenus de 2,2 M$. « C'est grâce à cet investissement important que près de 1,3 M$ est directement remis à nos contribuables, soit près de 60 % du montant perçu », a ajouté le maire.

Le propriétaire d'une maison évaluée à 145 971 $ paiera une somme de 2053 $ en taxes en 2016, soit 349 $ de moins que cette année. Le maire Larouche a invité les citoyens à investir cette somme dans les commerces de la ville. « Il faut dépenser chez nous. Ça peut être tentant d'aller ailleurs. Si on fait tous ça, nos commerces ne survivront pas », a-t-il affirmé.

Avec ce taux de taxes, le plus bas de la région, Guy Larouche espère accroître la population en attirant de nouveaux résidants. « Nous allons mettre des sommes supplémentaires dans la promotion de notre municipalité. Nous n'avons rien à envier aux autres localités. Avec notre lac, les installations sportives et culturelles, nous offrons une qualité de vie exceptionnelle. Nous sommes 10 126 citoyens, on peut facilement atteindre 15 000 de population », a-t-il indiqué, invitant les employés du centre de détention à s'installer à Roberval.

Ces revenus supplémentaires provenant de la prison vont permettre également à la ville d'investir dans ses infrastructures. Ça va commencer cette année avec un investissement de plus de 300 000 $ dans l'aménagement de l'édifice accueillant les organismes communautaires.

Les commerces n'ont pas été oubliés dans ce budget de 17,4 M$. Le taux de taxes baisse de 5 cents pour atteindre 2,93 $ du 100 $ d'évaluation. La baisse de 25 cents est aussi accordée aux propriétaires d'immeubles de 6 logements et plus et aux propriétaires de ferme.

Finalement, Roberval va s'attaquer à son centre-ville afin de le dynamiser. En effet, plusieurs locaux sont vacants. Un programme pour l'implantation de commerces sera mis en place en 2016. Les modalités seront dévoilées plus tard.

Le gros projet d'investissement sera la rénovation et le réaménagement du centre récréatif au coût de 7,5 M$. Le conseil attend des subventions gouvernementales.

Employés

Le conseil a suspendu un employé un mois sans salaire parce qu'il prenait des pauses plus longues que prévu et était indiscipliné. Comme il s'agit d'une récidive, les élus ont tenu à imposer cette sanction importante.

Le maire d'Alma, Marc Asselin.... (Archives Le Quotidien) - image 2.0

Agrandir

Le maire d'Alma, Marc Asselin.

Archives Le Quotidien

Bond moyen de 1,19% à Alma

(Laura Lévesque) - Le compte de taxes des Almatois fera un bond moyen de 1,19 % en 2016. Cette légère hausse permet aux élus de geler les tarifs des services d'aqueduc et d'égout et même de baisser le prix de la collecte des matières résiduelles.

« Ce budget, que je qualifie de raisonnable et qui respecte la capacité de payer des contribuables, nous permet de maintenir l'excellent niveau des services de base aux citoyens. Il nous donne également les moyens de faire face aux investissements nécessaires à la réalisation des grands projets qui vous ont été annoncés cette année et qui amèneront la municipalité à célébrer notre 150e anniversaire de façon remarquable », a exprimé le maire Marc Asselin, par voie de communiqué, à la suite de l'adoption du budget 2016 de 63 736 millions $.

Pour faire face au nouveau rôle d'évaluation qui entrera en vigueur en 2016 et qui prévoit une hausse moyenne des valeurs du secteur résidentiel de 7,6 %, les élus ont diminué le taux de la taxe foncière de 0,05 $. Donc pour une résidence moyenne, dont la valeur s'élèvera à 192 000 $ en 2016, le compte de taxes grimpera de 23 $.

Quant à la tarification de la collecte des déchets résidentiels, elle subira une baisse de près de 12 $, passant de 232 $ à 220 $ par porte.

Selon les élus almatois, la hausse du coût des contrats de déneigement et de conciergerie, l'ajustement du budget dévolu à l'entretien mécanique du parc de véhicules et la croissance générale du coût de la vie et de la masse salariale justifient le bond de 1,19 % du compte de taxes.

Par ailleurs, dans le budget de 63 736 millions $, l'administration municipale a réservé 5,6 millions $ en vue de payer comptant des investissements en 2016.

Le maire de Dolbeau-Mistassini, Richard Hébert.... (Archives Le Quotidien) - image 3.0

Agrandir

Le maire de Dolbeau-Mistassini, Richard Hébert.

Archives Le Quotidien

Impacts variés à Dolbeau-Mistassini

(Louis Potvin) - La hausse de 12 % de la valeur des maisons à Dolbeau-Mistassini a poussé le conseil municipal à réduire de 8 cents le taux de taxe résidentielle pour chaque tranche de 100 $ d'évaluation. Même avec cet effort, plusieurs propriétaires vont voir leur compte de taxes grimper.

Ce taux passe de 1,16 $ à 1,08 $ du 100 $ d'évaluation tandis que la taxe spéciale pour le secteur urbain diminue d'un cent pour s'élever à 0,06 $ du 100 $ d'évaluation. « Les disparités dans le nouveau rôle d'évaluation ont compliqué le travail. Le tiers des propriétaires profitera d'un gel ou d'une diminution de la taxe foncière et la moitié assumera une hausse de moins de 50 $/année. Mais il est évident que la hausse sera plus marquée pour ceux et celles dont l'évaluation a fait un bond important », a commenté le maire Richard Hébert.

En 2015, la valeur médiane des maisons était de 121 150 $, ce qui se traduisait par un compte de taxes de 2005 $. En 20l6, la valeur médiane s'élève à 135 330 $ pour un compte de taxes de 2074 $, une hausse de 69,66 $ (3,4 %).

Notons que le coût du service d'eau potable a augmenté de 7,50 $ pour atteindre 177,50 $ et celui d'égout et d'assainissement atteint 139,75 $, une augmentation de 8,25 $.

La taxe industrielle augmente de 5 cents pour atteindre 2,42 $ du 100 $ d'évaluation. Cette hausse s'explique par la diminution du rôle d'évaluation. « Nous avons augmenté légèrement le taux industriel pour pallier sa diminution au rôle, mais dans le contexte économique actuel, nous avons choisi de répartir la perte sur l'ensemble des valeurs imposables. Le milieu industriel est la locomotive de notre développement économique et il faut y mettre le moins d'embûches possible », a justifié le maire.

Le secteur commercial bénéficiera d'une baisse de 6 cents du 100 $ d'évaluation afin de compenser une partie de la hausse de 5,2 % du nouveau rôle.

C'est donc un budget de 22,8 M$ que les élus ont accepté lundi. Cette somme représente une hausse de 3 % par rapport à 2015. La ville entend investir près de 3 M$, dont 832 000 $ pour la réfection de rues et plus de 50 000 $ pour l'eau et les égouts.

De plus, la ville se garde une réserve afin de réaliser des travaux de rénovation à l'hôtel de ville.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer