Bois: Elkem Métal et Valibois sélectionnées

Chez Elkem Métal, Pierre Gauthier, président directeur affaires... (Archives Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Chez Elkem Métal, Pierre Gauthier, président directeur affaires stratégiques, a déclaré que l'obtention de ces garanties permet de sécuriser, pour les opérations actuelles et futures, la production de ferro-silicium dans l'éventualité d'une hausse de production de l'usine.

Archives Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

L'usine de production de ferrosilicium Elkem Métal, du chemin de la Réserve à Chicoutimi, et Valibois, de Saint-David-de-Falardeau, figurent dans la liste des quatre entreprises sélectionnées par le ministère de l'Économie, de l'Innovation et des Exportations (MEIE) et le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP). Elles se voient accorder des garanties d'approvisionnement de bois de feuillus issus des volumes accordés autrefois à l'usine Louisiana Pacific de Chambord.

Ces attributions de garanties font suite à l'annonce faite en mars dernier par Québec, soit la création du Bureau de projets à SaintFélicien. Le bureau était mandaté pour analyser les possibilités d'investissements utilisant les volumes de bois rendus disponibles. La réception des projets d'investissement au bureau a pris fin en septembre dernier, alors que onze dossiers ont été déposés par dix promoteurs. Les cinq projets retenus ont été analysés par le MFFP, en collaboration avec le MEIE, au regard de leur plan de financement et de la capacité financière des promoteurs, de l'approvisionnement nécessaire en bois et de la complémentarité avec la structure industrielle en place, ainsi que des retombées économiques anticipées.

Chez Elkem Métal, Pierre Gauthier, président directeur affaires stratégiques, a déclaré que l'obtention de ces garanties permet de sécuriser, pour les opérations actuelles et futures, la production de ferro-silicium dans l'éventualité d'une hausse de production de l'usine. « Présentement, on est dépendants des scieries. On achète du bois de Valibois qui possède ses propres garanties d'approvisionnement. On veut essayer d'avoir nos propres droits, mais il n'est pas question d'être opérateurs et de couper notre bois », explique-t-il.

Il ajoute qu'annuellement, Elkem utilise 40 000 tonnes vertes de copeaux de tremble, une matière très importante qui permet à la fois de réduire l'utilisation de charbon dans le procédé de production tout en fournissant l'apport de carbone nécessaire. L'obtention de nouveaux volumes permettra d'obtenir plus de flexibilité dans la modification des recettes.

M. Gauthier rappelle que l'an dernier, Elkem a augmenté sa capacité de production de ferrosilicium de 15 % par la réfection de son four. « Il n'est pas dit qu'on n'augmentera pas encore notre capacité dans les prochaines années. On a toujours des projets, mais aucun sur la table actuellement. Avec l'ajout d'un nouveau four, on doublerait notre production. »

Valibois

À l'usine Valibois de Saint-David-de-Falardeau, le président Jean-Louis Gravel n'était pas informé de la nouvelle attribution. « Ça fait dix ans qu'on demande des volumes supplémentaires. Il nous faut 30 000 mètres cubes de tremble qualité sciage », affirme-t-il. Avec les volumes qui lui sont accordés actuellement, M. Gravel ne peut opérer son usine que 25 à 30 semaines par année, ce qui rend impossible la permanence des emplois. « Je veux sécuriser les emplois pour éviter que ma main-d'oeuvre n'aille travailler chez des sous-traitants de RTA. Comment voulez-vous investir avec des agréments et des attributions ponctuelles? On ne verra jamais la couleur de notre retour sur investissements. »

Les entreprises, dont les projets d'investissement ont été sélectionnés, auront jusqu'au 31 décembre 2016 pour finaliser leur scénario d'approvisionnement, en conformité avec les exigences de la Loi sur l'aménagement durable du territoire forestier, et réaliser leur plan d'affaires. Advenant le cas où ces entreprises ne pourraient respecter cet engagement, le MFFP et le MEIE proposeront les volumes de bois à un autre promoteur.

Outre Elkem Metal et Valibois, BCICITVA et Scierie Dion et fils ont obtenu des garanties supplémentaires.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer