De l'amitié pour Noël

Pierre Barrette et Roger Gobeil sont devenus de... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Pierre Barrette et Roger Gobeil sont devenus de bons amis.

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Assis côte à côte, ces deux hommes semblent se taquiner. Ils rigolent secrètement. Roger Gobeil et Pierre Barrette ont développé une complicité sans égale depuis qu'ils ont été jumelés par l'organisme Petits Frères, qui tenait un dîner de Noël, dimanche, à l'hôtel Delta de Jonquière. Voilà deux amis réunis par une cause citoyenne qui cherche à briser l'isolement des personnes âgées.

Il est presque gênant d'interrompre les deux compagnons pour s'entretenir avec eux. «Ça fait quatre ans qu'on est ensemble. Monsieur Barrette était plus gêné au début. Il s'est dégêné, amorce Roger Gobeil. Il est même rendu un peu baveux avec moi.»

- «C'est toi qui m'as rendu baveux», répond M. Barrette du tac au tac.

- «On s'agace toujours, on s'entend vraiment bien, reprend M. Gobeil, en se retournant vers le journaliste du Quotidien. On se voit chaque jeudi. On a beaucoup d'fun ensemble.»

- «Je n'ai pas à me plaindre. Ça fait quatre ans que je suis avec toi. Ça fait du bien de sortir.»

Pierre Barrette vit en centre d'hébergement depuis près de 12 ans. Il se qualifie d'orphelin. Avoir un ami signifie donc énormément pour lui.

«C'est le coeur, partage Roger Gobeil avec émotions. Le sentiment de se sentir utile pour quelqu'un. J'aime ça voir les gens heureux.»

Après un petit cliché, M. Gobeil vient me rejoindre dans un coin de la salle. «Je voulais vous parler seul à seul. Vous savez, Monsieur Gobeil ne parlait pas au début. Je ne pouvais pas lui toucher. Il sortait de sa chambre pour aller manger et y retournait aussitôt. Maintenant, je peux le prendre par le cou ou par l'épaule. On rit. Il parle beaucoup. Il est comme un enfant quand on se voit. Le conseil d'administration m'a demandé ce que j'avais fait avec lui.»

Petits Frères

L'exemple de Roger Gobeil et Pierre Barrette en est un parmi tant d'autres. Toute la famille des Petits Frères était réunie, dimanche, pour son dîner de Noël. La mission de l'organisme est d'accompagner les personnes âgées seules afin de contrer leur isolement par le jumelage. L'activité visait pour sa part à offrir un peu d'amitié, de douceur et de joie à l'aube du temps des Fêtes.

«Ce sont des gens qui ont des réseaux sociaux peu significatifs. On a voulu recréer l'esprit des fêtes, avec de la musique, un bon repas et des surprises. Petits Frères est au Saguenay depuis environ 15 ans, mais ça fait moins de deux ans qu'il y a une personne pour coordonner l'organisme. L'an prochain, j'aimerais que le dîner ait lieu le 24 ou le 25 décembre. On a aussi des projets de développements vers les municipalités plus éloignées», a partagé la coordonnatrice, Marilyn Côté.

Au total, 40 bénévoles accompagnent plus de 35 bénéficiaires.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer