De l'espoir et un peu d'amour

L'activité avait été organisée par les membres de... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

L'activité avait été organisée par les membres de la Légion canadienne.

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le plus beau cadeau que peuvent recevoir les oubliés de la société pour le temps des Fêtes, c'est une attention bien sentie à leur égard. Un geste qui transmet un peu d'espoir, et surtout, un peu d'amour. Voilà ce qu'avait en tête le légionnaire Michel Renald lorsqu'il a décidé de fonder le déjeuner de la Légion canadienne pour les sans-abri, en 2014. Un an plus tard, l'événement porte son nom pour célébrer sa mémoire et poursuivre sa mission.

Dimanche, quelque 70 sans-abri ont pu déguster un copieux déjeuner, repartir avec des vêtements pour affronter l'hiver et fraterniser entre eux et avec les membres de la filiale 235 de la Légion canadienne.

Des citoyens ont aussi mangé en compagnie des sans-abri. Parmi eux figurait la conjointe du regretté Michel Renald, qui a mis en place cette initiative. «Ça faisait trois ans que ça lui trottait dans la tête. On se promène l'été et on voit des sans-abri. Là, on se prépare tous pour Noël, mais pas eux. Il a voulu créer quelque chose pour leur donner un petit sourire, mettre un peu de baume sur leur coeur», a relaté Lisa Caron.

«Ça venait de son coeur. Il avait un coeur gros comme le monde, reprend-elle, la voix empreinte de fierté. Ce sont des gens oubliés. On n'est pas là pour les juger, mais simplement pour leur donner un peu d'amour. Quand ils m'ont dit qu'ils allaient continuer ce brunch, ça m'a fait plaisir. Et ça m'a fait très chaud au coeur qu'il donne son nom au brunch.»

Président du comité organisateur, Hugo Paradis a décidé de reprendre l'événement puisqu'il s'était senti touché par la cause. «Ça me touche qu'en arrivant à la fin de 2015 et pour le début de 2016, il y ait du monde qui va dormir dehors, à Chicoutimi. On leur offre de la nourriture gratuite, on a récolté des vêtements chauds et on remettra aussi de l'argent. Ils sont repartis très heureux», a-t-il commenté.

«La mission première de la Légion canadienne est d'aider les vétérans et les anciens combattants. Mais on a aussi cette mission secondaire d'action sociale, d'aider les gens dans le besoin. Nous sommes très contents, très satisfaits. On reviendra l'année prochaine», a ajouté le président de la filiale 235, Gilles Phillie, qui a aussi tenu à remercier les commanditaires et les bénévoles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer