De la pornographie au presbytère

L'activité privée, qui se déroule à l'ombre du... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

L'activité privée, qui se déroule à l'ombre du clocher de l'église Saint-Alexis, commence à être passablement connue dans le voisinage ainsi que dans le milieu culturel régional. Il arrive d'apercevoir sur la rue de jeunes femmes provenant de l'extérieur de la région courtement vêtues et fréquentant l'immeuble.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

L'ex-presbytère de la paroisse Saint-Alexis de La Baie est à vendre, mais en attendant une transaction, l'occupant du loft du deuxième étage, Sylvain Lavoie, y opère un studio de production de photographies érotiques et de tournages de films pornographiques.

M. Lavoie opérait jusqu'à tout récemment le commerce Domaine de la savonnière. À la suite de la fermeture du commerce, l'automne dernier, par son propriétaire Jean Lavoie, le père de Sylvain, ce dernier a décidé de donner un nouvel élan à sa carrière de photographe. Selon les informations disponibles sur Internet, il fait affaires sous le nom Studio Urofoto pour la production de photographies de mariages, naissances et événements divers.

Lors d'une brève entrevue téléphonique quelque peu échevelée réalisée vendredi après-midi alors qu'il était en plein tournage avec deux actrices montréalaises et un homme, Sylvain Lavoie a confirmé qu'il s'adonne à la production de photos et au tournage de films pornographiques.

«Je confirme qu'il y a production de photos érotiques et de films pornographiques. On est en train de tourner quelque chose», a déclaré M. Lavoie.

Sur Facebook, la page du photographe est très amplement garnie de photos de jeunes femmes légèrement vêtues.

L'activité privée, qui se déroule à l'ombre du clocher de l'église Saint-Alexis, commence à être passablement connue dans le voisinage ainsi que dans le milieu culturel régional. Selon le témoignage de certaines personnes demeurant dans le secteur, il arrive d'apercevoir sur la rue de jeunes femmes provenant de l'extérieur de la région courtement vêtues et fréquentant l'immeuble.

À vendre

Lors d'une entrevue réalisée avec Jean Lavoie, propriétaire de l'immeuble, ce dernier a indiqué que l'ex-presbytère intéresse des acheteurs potentiels, mais que le processus de financement pose souvent problème pour conclure la transaction. Le propriétaire a indiqué qu'un loft a été aménagé pour son fils au second étage et qu'en cas de vente, ce dernier quittera les lieux après la transaction.

En ce qui a trait aux activités qui s'y déroulent, Jean Lavoie a entendu dire que son fils produisait de belles photographies. «Sylvain a de bonnes capacités. Je te conseille de le rencontrer, c'est une personnalité. Sylvain choisit ce qu'il fait.»

M. Lavoie avoue qu'il n'est pas un adepte de Facebook et n'a pas vu les photographies présentées sur la page.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer