Une fille du Saguenay à la tête de la 2e Escadre

Les majors Audrey Lavoie, qui tient dans ses... (Photo courtoisie)

Agrandir

Les majors Audrey Lavoie, qui tient dans ses bras le petit Elliott, et Pierre-Luc Verreault, qui est entouré de leurs enfants Elisabeth et d'Edward, posent ici en compagnie du major Loay El-Beltagy (à gauche), et du colonel Luc Boucher (à droite).

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Normand Boivin
Le Quotidien

Une militaire de carrière originaire de Chicoutimi, la major Audrey Lavoie, dirige depuis lundi le quartier général de la 2e Escadre de Bagotville.

L'officier d'administration a pris la relève du major Robert Snow au cours d'une cérémonie qui avait une signification particulière pour toute sa famille, puisque son conjoint, le capitaine Pierre-Luc Verreault, est également originaire du Saguenay.

Pilote dans les forces, le capitaine Verreault cumule plus de 1500 heures aux commandes du CC-177 Globemaster, le plus gros avion de transport au service de l'Aviation royale canadienne.

Mais comme tous les pilotes, le capitaine Verreault doit s'astreindre, une fois ou deux pendant sa carrière, à des tâches administratives qui le tiennent, pour quelques mois, à l'écart des aéronefs.

Pierre-Luc Verreault profite donc de la nomination de sa conjointe comme commandante du QG de la 2e Escadre pour remplir cette affectation au sol à Bagotville. À cette fin, il a reçu, au cours de la même cérémonie lundi matin, le grade de major.

Les majors Lavoie et Verreault ont de profondes racines à Bagotville puisque leur père respectif y ont également mené de longues carrières.

René Lavoie a oeuvré à l'armement des Voodoo et des CF-18 pendant 42 ans tandis que Pierre Verreault a travaillé une vingtaine d'années comme technicien d'entretien des aéronefs.

Avant de revenir au Saguenay, le couple était établi dans le sud de l'Ontario. Le major Verreault était affecté comme pilote de l'avion de transport Globemaster à la 8e Escadre de Trenton et le major Lavoie à la base de soutien aux unités de Kingston.

Tâches administratives

L'unité de 25 personnes que dirige depuis lundi la major Lavoie s'occupe des tâches administratives et n'est donc pas déployée comme les autres militaires de l'escadre expéditionnaire qui ont pour tâche de préparer le terrain pour l'arrivée des troupes sur les nouveaux théâtres d'opérations. Elle doit s'assurer que les troupes ne manquent de rien.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer