Légère hausse à Saint-Gédéon

Jean-Paul Boucher, maire de Saint-Gédéon.... (Archives Le Quotidien, Laura Lévesque)

Agrandir

Jean-Paul Boucher, maire de Saint-Gédéon.

Archives Le Quotidien, Laura Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Les Saint-Gédéonais verront leur compte de taxes augmenter de 0,24% en 2016, ce qui représente une hausse moyenne de 6$ par foyer. Avec un bond de 17% de la valeur des propriétés, prévu dans le nouveau rôle d'évaluation, les élus ont réduit le taux de la taxe foncière à 0,73$ du 100$ d'évaluation, soit environ 0,10$ de moins qu'en 2015.

«J'en suis extrêmement fier et sans risque de me tromper, je peux affirmer qu'il s'agit d'un des taux les plus bas sinon le plus bas dans la MRC et même dans la région. Au niveau des taxes de services, les tarifs d'égout demeurent inchangés alors qu'il y aura une hausse de 5$ du côté de l'aqueduc et une baisse de 5$ pour le service des ordures et de la récupération», détaille le maire Jean-Paul Boucher dans son bilan annuel déposé la semaine dernière.

Sans surprise, les villégiateurs de Saint-Gédéon payeront davantage que les autres résidants. Selon les calculs de la municipalité, les riverains verront leur compte de taxes grimper de 1,93%, soit 27$ de plus qu'en 2015.

Même compte qu'en 2015 à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix

Le compte de taxes des citoyens de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix n'augmentera pas en 2016, tout comme la tarification de services. Le budget a été adopté lundi soir, en séance du conseil.

«Notre but premier était de ne pas augmenter le compte de taxes parce que la situation économique est difficile pour plusieurs citoyens. On est en austérité, ne l'oublions pas», insiste le maire Lawrence Potvin.

Mais pour maintenir le taux de 1,22$ et les coûts des services, la municipalité a dû faire des compromis. En plus de couper dans plusieurs départements, les élus n'ont réservé aucune somme pour des projets d'investissement.

«On a décidé de ne pas prévoir d'investissements en 2016. On va y aller à la pièce. On va donc analyser un à un les projets lorsque ce sera le temps et on décidera à ce moment comment on va le financer, soit par règlement d'emprunt ou par le budget de roulement», précise le maire.

Pour boucler le budget 2016, les élus ont également pigé 124 000$ dans le surplus accumulé. La municipalité, rappelons-le, avait dégagé un surplus de 386 000$.

«On prévoit également faire un surplus. Mais il sera moindre, et de beaucoup, au surplus de l'an dernier», annonce le maire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer