Le Saguenay-Lac-Saint-Jean se démarque...par ses policitiens!

Jean Tremblay, Philippe Couillard et Stéphane Bédard ont... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Jean Tremblay, Philippe Couillard et Stéphane Bédard ont beaucoup fait parler d'eux encore cette année...

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

Philippe Couillard, Jean Tremblay, Stéphane Bédard. Le Saguenay-Lac-Saint-Jean a généré, en 2015, 14,27 % des nouvelles provinciales. Et c'est grâce à ses personnalités politiques que la région se classe tout juste derrière Québec et Montréal.

Selon le rapport annuel de la firme Influence Communication, Montréal a généré 52,57 % des nouvelles provinciales, alors que la capitale nationale en a généré 24,06 %. « C'est intéressant de voir à quel point la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean fait parler d'elle à la grandeur de la province, comparativement, par exemple, à Sherbrooke (1,72 %) et Trois-Rivières (2,27 %). L'écart est très grand entre votre région et les autres. Évidemment, vous avez des personnalités politiques qui font beaucoup jaser, comme Jean Tremblay et Philippe Couillard. Le député de Chicoutimi, Stéphane Bédard, a également fait la manchette provinciale, notamment lorsqu'il a annoncé sa démission. Il sera intéressant de voir, au cours des prochaines années, si les départs de Jean Tremblay et de Stéphane Bédard joueront un rôle dans le nombre de nouvelles générées par votre région. Tout dépendra de leurs successeurs », a expliqué Nicolas Ryan, analyste pour Influence Communication.

En fait, 91 % de l'intérêt médiatique porte sur Montréal, Québec et la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Évidemment, le fait que le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, soit également député de Roberval a joué un rôle dans ce pourcentage élevé. Pour ce qui est du maire de Saguenay Jean Tremblay, c'est le dossier de la prière qui a le plus été traité par les médias provinciaux.

D'ailleurs, Jean Tremblay arrive au 25e rang du Top 50 des personnalités les plus citées en 2015. La première place est occupée par l'ancien premier ministre du Canada, Stephen Harper, alors que le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, arrive en troisième place. L'entraîneur-chef du Canadien de Montréal, Michel Therrien, se retrouve au deuxième rang.

« Le Top 50 est occupé, en grande majorité, par des politiciens et des sportifs », a affirmé Nicolas Ryan. En effet, 32 % du palmarès est occupé par des personnalités du Canadien. Fait intéressant, les seules personnalités culturelles au palmarès sont Céline Dion et Xavier Dolan.

Groupe Capitales Médias au 50e rang

(PR) - La vente des journaux régionaux de Gesca au Groupe Capitales Médias, dont Le Quotidien et Le Progrès-Dimanche font partie, a occupé la dernière place du Top 50 des nouvelles les plus importantes de l'année. Cette nouvelle a toutefois été éclipsée à la toute dernière minute par la découverte des restes de la petite Cédrika Provencher, qui a été propulsée en 9e position. Les médias québécois ont davantage parlé de la découverte de ses restes que de sa disparition en 2007.

Encore cette année, les femmes ne sont pas très présentes dans le palmarès des 50 personnalités qui ont marqué l'année 2015. Cinq femmes ont réussi à se faufiler, soit deux de plus que l'an dernier. Elizabeth May, Pauline Marois, Lise Thériault, Martine Ouellet et Céline Dion figurent au palmarès, mais il faut attendre la 20e place pour voir le nom d'une première femme (Céline Dion).

Depuis 2008, la première place du palmarès des personnalités de l'année est pratiquement toujours occupée par un politicien. La seule exception a été en 2010, alors que le gardien de but du Canadien de Montréal, Jaroslav Halak, s'est faufilé au premier rang. Rappelons que le gardien était devenu une véritable coqueluche durant les séries éliminatoires.

L'ex-cardiologue Guy Turcotte est celui qui a le plus fait parler sur la scène judiciaire. Toutefois, lors de son premier procès en 2011, Guy Turcotte avait été l'individu le plus médiatisé dans la catégorie judiciaire, avec un poids médias de 15,45 %. Durant son deuxième procès, ce poids médias est de seulement 5,46 %.

Yves Bolduc... (Archives Le Soleil, Patrice Laroche) - image 3.0

Agrandir

Yves Bolduc

Archives Le Soleil, Patrice Laroche

Bolduc battu par Bugingo

(PR) - L'an dernier, le maire de Saguenay, Jean Tremblay, avait été sacré vainqueur dans la catégorie « Bogue de l'année » de la firme Influence Communication, pour ses déclarations colorées aux journalistes. Cette année, c'est François Bugingo et ses fictions journalistiques qui remportent la palme, mais l'ancien ministre de l'Éducation originaire d'Alma, Yves Bolduc, s'est également démarqué.

« Yves Bolduc a été notre aspirant champion, mais évidemment, on ne pouvait pas ignorer les faux reportages de François Bugingo dans la catégorie "Bogue de l'année" », a indiqué l'analyste Nicolas Ryan.

Si Yves Bolduc a retenu l'attention, c'est pour ses déclarations sur les fouilles à nu dans les écoles, qu'il qualifiait d'acceptables si « elles étaient réalisées dans le respect ».

« L'affirmation a non seulement été décriée et tournée en ridicule dans les médias, mais elle a également été désavouée par le premier ministre. Ces déclarations ont d'ailleurs coûté le poste au ministre Bolduc », a affirmé Nicolas Ryan.

Les 5 nouvelles de l'année

- Attentats à Paris : 130 morts et des centaines de blessés

- Attentat au journal satirique Charlie Hebdo à Paris

- L'élection d'un gouvernement libéral majoritaire au Canada

- Décès, à 84 ans, de l'ancien premier ministre du Québec, Jacques Parizeau

- Justin Trudeau dévoile un cabinet paritaire, dont six ministres au Québec

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer